Déclaration de Mme Michelle Demessine, secrétaire d'Etat au tourisme, sur la réalisation du projet Escal'Atlantic, exposition spectacle conçue autour de la légende des grands paquebots et équipement touristique principal dans le cadre de la revitalisation urbaine du secteur portuaire de Saint Nazaire, Saint Nazaire, le 22 avril 2000. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de Mme Michelle Demessine, secrétaire d'Etat au tourisme, sur la réalisation du projet Escal'Atlantic, exposition spectacle conçue autour de la légende des grands paquebots et équipement touristique principal dans le cadre de la revitalisation urbaine du secteur portuaire de Saint Nazaire, Saint Nazaire, le 22 avril 2000.

Personnalité, fonction : DEMESSINE Michelle.

FRANCE. SE au tourisme

Circonstances : Inauguration des nouveaux espaces de la base sous-marine "Escal'Atlantic" à Saint Nazaire, le 22 avril 2000

ti : Monsieur le Maire,
Monsieur le Préfet,
Madame la Présidente,
Monsieur le Président,
Messieurs les Parlementaires,
Mesdames et Messieurs les élus,
Monsieur le représentant de l'ambassadeur d'Allemagne,
Monsieur le Président des Chantiers de l'Atlantique,
Mesdames, Messieurs,
Chers amis,

C'est avec un grand plaisir que je me trouve parmi vous aujourd'hui, à Saint-Nazaire, pour participer à l'inauguration de ce superbe équipement que je viens de découvrir avec émerveillement au coeur de l'ancienne base sous-marine.

Et c'est émue de la responsabilité que vous me confiez, que j'accepte bien volontiers d'être la marraine d'Escal'Atlantic.

Invitation au voyage, véritable croisière immobile, il offre en effet à ses visiteurs un moment de rêve et d'évasion inoubliable où se mêlent l'émotion des grands départs, la démesure et le faste des grands paquebots, la réalité de la vie à bord avec ces rencontres inopinées et magiques.

L'exposition-spectacle simule avec bonheur un véritable voyage à bord de ce "sixième continent", selon le terme emprunté au cinéaste François REISENBACH qui avait filmé en 1962 le voyage inaugural d'un des fleurons de l'histoire de la navale nazairienne, le paquebot France.

Retenu parmi les grands événements de la célébration du bimillénaire par la mission 2000 en France, Escal'Atlantic est dès lors bien davantage qu'un équipement structurant.

Il est l'imaginaire réalisé, exemplaire à bien des égards.

Exemplaire par sa conception, exemplaire par la qualité de sa réalisation, il l'est aussi dans la démarche tenace et résolue de ces "doux rêveurs" dont vous nous parliez, monsieur le maire, qui ont cru à la réussite de cette "folle entreprise".

Il participe en effet à une réflexion d'ensemble sur l'aménagement d'une agglomération très fortement marquée par une culture et une économie tournée vers l'atlantique et l'histoire des grands navires qui ont vu le jour au sein de ses chantiers.

Et aujourd'hui, plus d'un Nazairien sur sept travaille aux Chantiers de l'Atlantique.

Ainsi, dans le cadre du projet Ville-Port dont Escal'Atlantic constitue l'équipement touristique phare, vous avez su mener avec succès la revitalisation urbaine du secteur du port.

Conçu comme une exposition spectacle autour de la légende des grands paquebots, ce projet "Escal'Atlantic", par la reconquête de ces espaces portuaires, permettra en effet d'ouvrir aux visiteurs mais aussi aux habitants, la base sous-marine construite entre janvier 1941 et décembre 1942 par l'armée allemande, cet héritage d'un passé douloureux, qui jusqu'à présent séparait physiquement et psychologiquement la ville de son port.

Soucieux de sa préservation pour la mémoire, vous avez ainsi su tirer parti du positionnement géographique et historique de cette base sous-marine pour en faire un lieu de promenade et de découverte. Vous réalisez par là même votre ambition de faire d'Escal'Atlantic la "tête de pont" de l'attrait touristique de Saint-Nazaire mais bien au-delà de l'estuaire de la Loire.

Car ce projet s'insère dans une activité diversifiée de votre ville, monsieur le maire, qui accueille d'ores et déjà 125.000 visiteurs autour notamment de l'écomusée, du sous-marin Espadon ou encore des Chantiers de l'Atlantique ou de l'Aérospatiale.

L'ouverture de cet équipement viendra par ailleurs renforcer l'attrait de la région littorale de Loire-Atlantique, en complétant l'offre touristique balnéaire de la Baule à la presqu'île de Guérande qui représente d'ores et déjà un chiffre d'affaires de 6 milliards de francs et plus de 8.000 emplois directs.

Cette région, où l'ensemble des élus, des pouvoirs publics, des professionnels du tourisme, sont encore aujourd'hui mobilisés pour que vos sites naturels touchés par le naufrage de l'Erika, retrouvent leur qualité environnementale et puissent accueillir dans les meilleures conditions pour la saison estivale tous les visiteurs amoureux du littoral atlantique.

Vous savez pouvoir compter sur ma détermination pour poursuivre le travail engagé et relever tous ensemble ce défi.

Attrait touristique, il l'est aussi en terme industriel par la découverte de l'histoire et du savoir-faire de Saint-Nazaire et de ses chantiers navals justement renommés et qui retrouvent aujourd'hui grâce au développement de la croisière touristique, un dynamisme et une croissance renouvelée et pleine de promesses.

Saint-Nazaire, premier port de la façade atlantique et quatrième port français est ainsi le premier site de construction navale français spécialisé dans les navires à haute valeur ajoutée.

Les visiteurs passeront ainsi du virtuel à la réalité, de l'histoire au présent en sortant de cette magnifique exposition spectacle située non loin des célèbres Chantiers de l'Atlantique.

C'est enfin un projet générateur de retombées économiques significatives, source potentielle de nouvelles richesses et de nouveaux emplois et il porte de plus le témoignage d'une nouvelle donne qui tourne le dos aux schémas anciens celle de l'harmonie possible entre développement industriel et développement touristique.

Escal'Atlantic confirme donc bien, s'il en était besoin, combien le tourisme est devenu un outil d'aménagement du territoire, tant à l'échelle régionale, où ce projet devient un élément important de structuration de l'estuaire de la Loire, qu'à une échelle plus large avec la future métropole pour l'Europe que constituent les agglomérations de Nantes et Saint-Nazaire.

Je me réjouis à cet égard de la signature intervenue hier du contrat de plan entre l'Etat et la région qui consacre une multiplication par 3,5 des crédits consacrés au tourisme qui atteignent 40 millions de francs contre 11,5 millions lors du précédent contrat de plan.

Et puisque j'en viens au partenariat entre l'Etat et la région, permettez-moi de revenir un instant sur les concours apportés en vue de la réalisation de ce projet structurant.

L'Etat, comme l'Union européenne, la région Pays de Loire, le département de la Loire-Atlantique et la ville de Saint-Nazaire, a en effet très largement soutenu ce projet et celui de Ville-Port à hauteur de 21 millions de francs.

Et je souhaiterais à cet égard confirmer le soutien que l'Etat apporte et apportera aux collectivités dans leurs efforts pour diversifier leurs activités, pour aménager le territoire dans une perspective de développement durable, pour mener à bien des projets de développements touristiques garant d'une réelle intégration dans l'économie et l'environnement local, créateur d'emplois, respectueux de l'autre, de l'invité, du visiteur autant que des habitants.

C'est d'ailleurs le sens même des orientations définies dans le contrat de plan que j'évoquais il y a un instant.

Le superbe projet de valorisation touristique de votre ville dont nous voyons la concrétisation aujourd'hui, s'inscrit complètement à ces orientations.

Il répond en effet à un souci légitime, celui de redonner aux habitants de Saint-Nazaire l'envie de se réapproprier leur port et d'en faire une véritable destination de tourisme industriel, portuaire et culturel.

Il est à cet égard satisfaisant, de voir, à travers des exemples comme celui-ci, que de plus en plus d'élus de communes urbaines intègrent le tourisme dans leurs perspectives d'aménagement, comme l'un des secteurs porteurs de développement, capable de générer des emplois durables, non délocalisables mais aussi comme le vecteur d'une image positive tant pour les habitants que pour les touristes.

Et ils ont raison, car la ville est le deuxième espace de fréquentation touristique, avec 30 % de séjours réalisés en France. C'est surtout le premier espace en matière de courts séjours et la première destination pour nos visiteurs étrangers.

Beaucoup de chemin reste cependant à parcourir car l'on oublie encore bien souvent dans les schémas d'aménagement urbain, l'importance et le rôle que tient ce secteur d'activité alors même que la richesse patrimoniale, culturelle et historique de nos villes, est un atout fantastique pour le développement du tourisme à venir.

Mais je sais, qu'une nouvelle période de l'histoire de l'économie touristique française est désormais engagée, plus qualitative, plus proche de nos attentes, plus soucieuse de notre environnement, plus attachée à la démocratie locale.

Avant de conclure mon propos, permettez-moi de m'associer aux félicitations adressées à toute l'équipe d'Escal'Atlantic particulièrement aux scénographes-architectes qui ont su marier harmonieusement les arts du théâtre, du cinéma, de l'audiovisuel pour créer cet univers onirique merveilleux.

Félicitations aussi à tous ceux qui ont cru à ce projet - les gens d'ici - ceux de la région, du département, des services de l'État, les partenaires économiques. C'est un beau défi, il avait besoin du tous ensemble pour réussir. Il avait aussi besoin d'un commandant de bord et je voudrais saluer particulièrement Joël BATTEUX pour avoir su communiqué un tel enthousiasme et j'en suis !

Alors, bon vent à Escal'Atlantic, bon vent à ce filleul qui suscite d'ores et déjà la fierté de sa marraine !

Bon vent à la ville de Saint-Nazaire dans ce nouveau voyage touristique !

Bon vent à ce paquebot virtuel du XXIème siècle qui confortera, j'en suis convaincue, la notoriété touristique et industrielle de la France et rend aussi un hommage émouvant à tous ceux, bâtisseurs de ces cathédrales flottantes d'hier et d'aujourd'hui qui apportent créativité et savoir faire pour nos rêves de parcourir le monde à travers les océans


(Source http://www.tourisme.gouv.fr, le 2 mai 2000)

Rechercher