Déclaration de M. Jean-Claude Gayssot, ministre de l'équipement, des transports et du logement, sur le dynamisme économique et les atouts de l'intercommunalité dans la région de Morlaix, Morlaix, le 17 avril 2000. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Jean-Claude Gayssot, ministre de l'équipement, des transports et du logement, sur le dynamisme économique et les atouts de l'intercommunalité dans la région de Morlaix, Morlaix, le 17 avril 2000.

Personnalité, fonction : GAYSSOT Jean-claude.

FRANCE. Ministre de l'équipement, des transports et du logement

Circonstances : Visite à Morlaix, le 17 avril 2000

ti : Madame la Ministre,
Monsieur le Député,
Monsieur le Maire,
Mesdames, Messieurs les élus,
Mesdames, Messieurs,


C'est avec beaucoup de plaisir que j'ai répondu à l'invitation que m'a transmise Marylise LEBRANCHU de venir en pays de Morlaix.

D'abord parce qu'il est toujours très agréable de rendre visite à une amie.

Ensuite parce que c'est une joie pour moi de venir dans un pays aussi attachant que celui de Morlaix et du Léon. Le méridional que je suis ne peut qu'être sensible à ces pays ou se conjuguent aussi harmonieusement la terre, la mer et le fleuve. Je ressens beaucoup de similitude entre ma ville natale, Béziers, et Morlaix, deux villes à fort patrimoine architectural, à forte vocation touristique, à fortes potentialités économiques.

Potentialité économique que j'ai pu apprécier ce matin lors de ma rencontre avec Xavier LECLERCQ, et l'équipe de direction de la compagnie Brit'Air et lors de la visite particulièrement instructive de l'atelier d'entretien des avions et du centre de formation ICARE.

Je voudrais ici souligner la saine gestion de cette compagnie qui, en moins de vingt ans, a su se développer pour devenir une entreprise aérienne de premier plan.


Son entrée réussie au second marché tout en conservant une place éminente des actionnaires de référence issus du secteur public au sens large -la Chambre de Commerce et d'Industrie, la société de Développement Régional de Bretagne- montre une nouvelle fois que la mixité des capitaux y compris pour le secteur concurrentiel, peut être un atout pour les entreprises concernées.

Je ne peux que me féliciter de la spectaculaire progression des résultats et du partenariat étroit avec Air France, partenariat qui doit se poursuivre en laissant la marge d'autonomie propre à la compagnie bretonne.

Enfin, permettez-moi de soulever l'intérêt du centre de formation ICARE dont l'extension avec la mise en service d'un troisième simulateur ancre encore un peu plus la société avec le pays qui l'a vu naître.

Potentialité économique aussi avec la bonne santé retrouvée de Brittany-Ferries, grâce aux efforts de tous, en premier lieu de son président Alexis GOURVENNEC, et de son équipe, mais aussi de celui de l'État qui a répondu présent quand le besoin d'aide s'est fait sentir et qui veillera à ce que tout soit mis en ¿uvre, au niveau de la Commission Européenne, pour permettre le développement de BAI qui passe par le renouvellement de la flotte.

Je sais à cet égard l'importance de l'activité touristique pour la Bretagne encore frappée par le naufrage de l'Erika. C'est pourquoi, j'ai demandé à Michelle DEMESSINE, secrétaire d'État au Tourisme de tout faire pour que soit restaurée la confiance des touristes, en liaison très étroite avec les élus et les professionnels. Des moyens importants ont ainsi pu être dégagés et une campagne d'image vient d'être lancée tant en France qu'à l'étranger.

J'assumerai, par ailleurs, avec une totale détermination la charge que m'a confiée le Premier ministre, Lionel JOSPIN de régler le plus vite possible, en toute sécurité et en toute transparence le délicat exercice du pompage intégral des soutes de l'Erika.

Tout comme, vous pouvez compter sur mon action volontariste pour que de tels drames -car c'est bien un drame écologique, économique et affectif- ne se reproduisent pas. Le Gouvernement a pris des initiatives majeures :

- à l'échelle nationale, avec la signature par tous les professionnels intéressés de la charte de la sécurité des transports maritimes ;
- à l'échelle européenne et internationale, avec le dépôt par la France de divers mémorandum sur ce sujet majeur.

La présidence française me permettra d'accélérer au niveau européen les mesures nécessaires pour que de telles catastrophes, non pas naturelles mais résultant d'un système économique dominé par le seul profit, ne se reproduisent plus.


Je ne voudrais pas limiter mon propos aux deux fleurons que sont Brit'Air et Brittany-Ferries qui portent haut les couleurs de cette région. Je sais le dynamisme des entreprises de logistique de cette région pourtant handicapée par un positionnement géographique excentré qui rend difficile l'acheminement des produits notamment agro-alimentaires reconnus bien au delà de nos frontières, vers les grands marchés nationaux et internationaux. Mais, je suis aussi conscient des difficultés des activités très lourdement dédiées à une seule activité ou une seule entreprise et qui peuvent subir, parfois brutalement, les contrecoups d'une conjoncture difficile. Et je pense particulièrement aux épreuves rencontrées par les personnels de la SEITA malgré la mobilisation des syndicats et des pouvoirs publics. La mobilisation pour l'emploi rappelée par le Premier Ministre doit donc bien rester la priorité d'autant qu'ici les potentialités économiques sont bien évidemment assises sur les activités traditionnelles de la région mais aussi orientées vers l'avenir. Votre initiative de développer un véritable savoir-faire en matière de commerce économique et concrétisé par l'ouverture d'un IUT, par l'implantation d'une antenne de la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes spécialisée sur les formes de commerce sur le Net, le télé-achat et le Minitel, sont de bonne augure. Je ne doute pas que cette orientation prometteuse trouvera le succès, d'autant que vous avez su habilement accompagner la démarche sur le plan culturel avec le festival sur l'écriture électronique, "les nouveaux Gutemberg", qui a connu un grand succès lors de sa première édition. L'articulation d'une terre de tradition, d'édition et de publication et la présence à Morlaix du siège social d'un très grand quotidien régional sont autant de garanties pour le succès de cette nouvelle et complémentaire orientation stratégique de la région de Morlaix.

Je voudrais enfin saluer les efforts entrepris par l'équipe municipale et je sais, chère Marylise le rôle essentiel que vous avez joué, pour mener à bien la création de la communauté d'agglomération en janvier 2000. Les difficultés de ce type d'exercice pourtant indispensable pour mener des actions concertées sur un espace territorial diversifié sont bien réelles. Réunir 25 communes, 63 000 habitants n'est pas aisé, mais cette initiative, que je souhaite voir se développer ailleurs, est un atout majeur pour le développement de tout le bassin d'emploi.

L'adoption par le Parlement, d'ici fin juin, de la loi sur la solidarité et le renouvellement urbains permettra, dans le cadre de l'approche intercommunale d'avancer de façon dynamique et démocratique vers un développement plus harmonieux et plus équilibré de nos villes, en ne les opposant pas au monde rural qui les entoure mais au contraire en permettant l'essor du pays concerné.


Je connais vos préoccupations dans le domaine des transports collectifs et notamment votre projet de compléter le réseau urbain par une desserte des communes rurales par des taxis collectifs. Cette initiative me paraît intéressante et je demande aux services du ministère de vous accompagner dans cette démarche novatrice.

Tout comme vous pouvez compter sur Louis BESSON pour vous aider a trouver les moyens de résoudre les problèmes que vous connaissez dans le quartier de la Vierge Noire et pour aider à la construction de nouveaux logements sociaux.

Je voudrais vous remercier encore une fois, chère Marylise, Monsieur le maire, pour la qualité de votre accueil. Soyez assurés de ma disponibilité auprès de vous pour l'essor du beau pays de Morlaix... et, le bitterois que je suis retiendra les démarches positives que vous avez engagées en matière de développement économique et d'intercommunalité.

Merci de votre attention.

(source http://www.equipement.gouv.fr, le 25 avril 2000)

Rechercher