Lettre ouverte de M. Georges Sarre, président délégué du Mouvement des Citoyens et maire du 11ème arrondissement de Paris, adressée aux Parisiens, sur le projet d'acquisition de la Maison des Métallurgistes par la Ville de Paris, le 6 juillet 2000. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Lettre ouverte de M. Georges Sarre, président délégué du Mouvement des Citoyens et maire du 11ème arrondissement de Paris, adressée aux Parisiens, sur le projet d'acquisition de la Maison des Métallurgistes par la Ville de Paris, le 6 juillet 2000.

Personnalité, fonction : SARRE Georges.

FRANCE. Mouvement des citoyens, président délégué;FRANCE. Paris, maire du XIème arrondissement

ti : Madame, Monsieur.

Depuis plus de 5 ans. avec mon équipe municipale, nous portons un intérêt sans relâche à l'avenir de la Maison des Métallurgistes mise en vente par l'Union Fédérale des Métallurgistes. Nous souhaitons en effet que ce lieu, chargé d'histoires (témoin de l'architecture industrielle du 19ème, porteur de la mémoire syndicale des faubourgs de l'Est parisien) soit reconverti en équipement public, à vocation culturelle et sociale. Les quartiers de Belleville et du Faubourg du Temple sont en effet dépourvus d'équipement de cette nature.

Cette reconversion et le fonctionnement d'un tel lieu ne peuvent se faire sans l'appui d'un certain nombre de partenaires institutionnels. A plusieurs reprises l'Etat, le Conseil Régional d'Ile de France, la Caisse des dépôts et des Consignations et la Ville de Paris ont été sollicités sur un projet de réhabilitation et de fonctionnement de ce dernier.

En juillet 1998, j'avais aussi demandé à Madame Trautmann, Ministre de la Culture et de la communication, que soit lancée une procédure de sauvegarde du bâtiment. La Commission régionale du patrimoine et des sites d'Ile de France, le 7 décembre 1999, a émis un avis favorable à l'inscription sur l'inventaire supplémentaire des monuments historiques des façades et toitures (bâtiment sur rue et bâtiment commercial et administratif sur cour) de cet ancien hôtel industriel, mesure venant clairement témoigner de la richesse architecturale et historique de la Maison des Métallurgistes.

A plusieurs reprises, enfin et surtout, la municipalité du 11ème arrondissement avait saisi le Maire de Paris lui demandant que la Ville de Paris achète ce lieu. En vain.

A la suite du dernier entretien personnel que j'ai eu avec le Maire de Paris, celui-ci a décidé de prendre en compte ma proposition d'acquisition, par la Ville de Paris, de la Maison des Métallurgistes. Lors de sa visite dans votre quartier, le mercredi 5 juillet 2000, le Maire de Paris a donc annoncé que la Ville de Paris est prête à acquérir la Maison des Métallurgistes, sous réserve que l'actuel propriétaire, confirme son souhait de la vendre. En effet, deux obstacles empêchent aujourd'hui l'acquisition immédiate par la collectivité parisienne de ce bâtiment. D'une part les délais d'une promesse de vente entre le propriétaire de la Maison des Métallos et un promoteur immobilier (la Ville de Paris n'ayant pas saisi l'opportunité d'une préemption lors dune première Déclaration d'Intention d'Aliéner) et d'autre part un éventuel projet de transfert de l'hôpital des métallurgistes Pierre Rouques au 94 rue Jean-Pierre Timbaud.

Telles sont les informations que je souhaitai, porter à votre connaissance.


(source http://www.medef.fr, le 18 décembre 2002)

Rechercher