Déclaration de Mme Michelle Demessine, secrétaire d'Etat au tourisme, sur la valorisation du patrimoine fluvial, enrichissant l'offre touristique française, Fourques-sur-Garonne, le 24 mai 2000. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de Mme Michelle Demessine, secrétaire d'Etat au tourisme, sur la valorisation du patrimoine fluvial, enrichissant l'offre touristique française, Fourques-sur-Garonne, le 24 mai 2000.

Personnalité, fonction : DEMESSINE Michelle.

FRANCE. SE au tourisme

Circonstances : Inauguration de la Maison du tourisme et de la halte nautique de Fourques-sur-Garonne, le 24 mai 2000

ti : Monsieur le maire,
Monsieur le président,
Mesdames, messieurs les élu(e)s,
Mesdames, messieurs,

Permettez-moi, tout d'abord, de vous remercier de m'avoir invitée à inaugurer cette Maison du tourisme, que vous avez réalisée au sein de la belle halte nautique de Fourques sur Garonne

Et c'est avec un grand plaisir que je réponds à votre invitation, monsieur le député - maire.

D'abord parce que nous sommes, il faut le dire, dans un site tout à fait exceptionnel, au bord du Canal des Deux Mers, qui longe cette belle rivière de la Garonne.

Ensuite, parce que cette réalisation, où nous inaugurons aujourd'hui la Maison du Tourisme, est tout à fait remarquable. Tant par la qualité des aménagements que vous y avez mis en oeuvre, que par celle des services que vous offrez désormais aux visiteurs et aux passionnés d'activités nautiques.

J'évoquerai, bien sûr, en premier lieu, ce service tourisme que votre Communauté de communes a initié dans le cadre de votre ambitieux projet "A Garonna" qui vise à promouvoir votre identité territoriale et à traduire l'attachement des hommes de cette région à leur vallée.

Comprenant très tôt que l'union fait la force, vous avez mis en réseau vos quatre offices de tourisme de Tonneins, Marmande, le Mas d'Agenais et Meilhan, permettant ainsi de créer une nouvelle dynamique touristique et l'établissement d'un programme diversifié de développement local basé sur la rivière, mais aussi sur le patrimoine environnant et sur la gastronomie.

Ainsi, ce service Tourisme de la Communauté de communes a-t-il engagé diverses démarches liées à l'animation ou à l'information touristique, en fédérant les divers acteurs concernés.

Je soulignerai à titre d'exemple le recueil informatique des données sur l'offre touristique du territoire, ou encore l'organisation d'une communication commune à l'ensemble de ses sites et d'une formation des acteurs concernés.

Je sais que les premiers résultats économiques de son action sont déjà très encourageants et ses effets sur l'emploi sont déjà significatifs : six emplois dont deux emplois-jeunes ont ainsi pu être créés.

Mais puisque nous sommes à proximité de la Garonne, je souhaiterais également souligner le rôle efficace de promotion du fleuve et du canal joué par le point d'accueil implanté par Voies Navigables de France.

A eux deux, cette Maison du Tourisme et ce point d'information viennent compléter utilement une halte nautique déjà riche d'une grande diversité d'activités.

On peut, par exemple, s'offrir une croisière à bord de cette embarcation construite spécialement et ô combien symbolique de cette région : la "gabare".

Quel meilleur choix que le vôtre, pour développer une offre de promenades et d'animations le long du Canal, de Meilhan à Villeton et valoriser ainsi l'un des fondements de votre culture et de l'histoire de ce pays.

Cette gabare, en offrant la possibilité de découvrir votre terroir, porte avec elle toute l'image du Val de Garonne.

Elle est devenue, je le sais, un outil de découverte et un support pédagogique apprécié aussi bien des adultes que des enfants. Ceux-ci viennent ici nombreux dans le cadre de circuits ou de déplacements scolaires, autour de programmes associant navigation et découverte de l'économie, de l'artisanat local et du patrimoine.

Si mes sources sont exactes, votre gabare a même un beau palmarès à son actif, puisqu'elle a déjà transporté, l'année dernière, plus de 5 000 passagers.

Après la gabare, on peut aussi, grâce à un pôle sportif composé de l'aviron Club Marmandais et du Club Canoë, s'adonner aux joies des promenades en canoë ou en kayak sur le Canal de Deux Mers et sur l'Avance, cette petite rivière qui se jette dans la Garonne.

La mise en navigabilité ouvre d'ambitieuses perspectives avec l'arrivée des grands professionnels de la navigation qui ont triplé en deux ans l'offre de bateaux de promenade mais également dans le domaine sportif. La promenade sur l'eau ouvre par ailleurs, on le sait, l'appétit et une envie de découvrir les produits du terroir. L'étape de l'Auberge de l'Escale avec un emplacement privilégié et sa terrasse offre à cet égard une récréation gastronomique dans un cadre plein de charme.

Enfin, les visiteurs itinérants pourront même, en toute tranquillité, abandonner la route et garer leur camping-car sur l'aire de service spécialement aménagée. Ce qui constitue une démarche d'accueil très appréciée car ils ne la rencontrent pas partout ailleurs.

On le voit, chacun pourra ici, en matière de détente et de loisirs, trouver son compte.

Et l'ensemble de ces activités et de ces équipements, monsieur le député - maire, vous permettent d'afficher aujourd'hui de nouvelles ambitions.

Il crée en effet, sur cette commune comme sur l'ensemble de votre territoire, une nouvelle dynamique économique et sociale qui constitue une belle illustration de ce que peut apporter l'intercommunalité dans le développement touristique des zones rurales.

Une intercommunalité dont l'efficacité est d'autant plus grande qu'elle s'appuie sur l'adhésion des communes et des populations locales concernées et qu'elle s'inscrit dans une notion de territoire pertinent pour assurer le développement économique et notamment touristique.

Pour ma part, je ne peux que m'en réjouir. Le tourisme vert comme le tourisme fluvial constitue un des enjeux de l'enrichissement de l'offre touristique française capable d'accueillir la croissance du tourisme annoncée pour les prochaines années.

C'est d'ailleurs pour relever ce défi que j'ai souhaité l'inscription aux contrats de plan passés avec les régions qui possèdent des réseaux de rivières et de voies navigables, des actions permettant de créer le long de celles-ci, des itinéraires touristiques irriguant le c¿ur même de nos terroirs.

Au moment où nous constatons une évolution importante des attentes pour un tourisme plus diversifié, plus authentique, plus naturel; un tourisme qui permet la découverte des richesses de notre pays... quel fantastique atout que ce réseau de voies d'eau au sein même de nos territoires !

Car l'intérêt de la rivière, du fleuve ou du canal ne se trouve pas uniquement dans l'activité fluviale qu'ils créent. Je dirai même que celle-ci n'est qu'une petite partie des possibilités de développement touristique qu'ils nous offrent.

Nous avons tous en tête l'animation qui règne le long des rivières, des canaux et des fleuves, les jours de congés et de fêtes.

Nous avons tous en tête, les randonneurs à pied ou à vélo, les pêcheurs, les promeneurs solitaires ou en famille.

C'est cet aspect vivant du mélange entre les usages et les activités, à la fois terrestres et fluviales, qu'il me semble important de prendre en compte dans les programmes d'aménagement touristique.

Pour cela, il faut que soient mis en place le long de nos cours d'eau, comme c'est le cas ici, des lieux forts d'attraits et d'animations, qui répondent aux attentes de vacanciers et d'habitants à la recherche d'un environnement agréable.

Pour conclure, permettez-moi d'émettre le souhait, que l'exemple de cette halte nautique et de la Maison du tourisme que nous inaugurons ensemble aujourd'hui puisse donner des idées à tous les acteurs nationaux et locaux, qui souhaitent valoriser leur patrimoine fluvial dans un esprit de développement durable.

Car elles illustrent parfaitement ce qui est en train de se passer autour de la mise en navigabilité de la voie d'eau.

La région voit ainsi éclore une véritable économie touristique autour de la mise en désir des rivières et du canal.

Les initiatives sont diverses et riches de potentialités.

Je pense aux gestionnaires de ports et de haltes nautiques, comme à Castelmoron, à Nérac ou à Buzet. Je pense au succès qui conduit à la modernisation et à l'extension d'équipements de tourisme social et associatif comme Casseneuil, Barbaste et Le Temple sur Lot.

Et au-delà des seuls professionnels du tourisme, des agriculteurs s'impliquent d'ores et déjà aussi dans cette dynamique, conscients de la complémentarité que peut apporter le tourisme à leur activité principale.

Monde du tourisme, monde agricole, monde rural, mais aussi monde culturel avec le programme de valorisation et d'animation culturelles des villes et villages.

Pour ma part, je ne manquerai pas d'y faire référence dans la politique que j'entends conduire en faveur de la voie d'eau et des territoires qui la bordent.

En vous félicitant à nouveau pour cette très belle réalisation, monsieur le président, et en vous souhaitant de susciter auprès de vos visiteurs la même envie de revenir que celle que j'éprouve aujourd'hui.

Je vous remercie.


(source http://www.tourisme.gouv.fr, le 8 août 2000)

Rechercher