Déclaration de M. Georges Sarre, président délégué du Mouvement des citoyens, sur le naufrage du chimiquier Ievoli Sun, Paris le 31 octobre 2000. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Georges Sarre, président délégué du Mouvement des citoyens, sur le naufrage du chimiquier Ievoli Sun, Paris le 31 octobre 2000.

Personnalité, fonction : SARRE Georges.

FRANCE. Mouvement des citoyens, président délégué

Circonstances : Naufrage du cargo italien "Ievoli Sun" chargé de produits chimiques, au large de l'île anglo-normande d'Aurigny, le 31 octobre 2000

ti : C'est inadmissible.

Aujourd'hui les déclarations, proclamations, sous le coup de l'émotion compréhensible, vont occuper à nouveau le devant de la scène comme il y a un an quand survint le naufrage de l'Erika.

C'est l'écume des choses.

Tant qu'on n'ira pas à l'essentiel, les catastrophes en mer se poursuivront. Aller à l'essentiel, c'est rendre responsable et faire payer chèrement les affréteurs. Il faut frapper au tiroir-caisse. Tout le reste n'est que mauvaise farce.
Je demande au gouvernement de la France, qui préside encore pour quelques mois l'Union Européenne, d'inscrire dans les propositions ce principe simple : les pollueurs sont les payeurs.

Au-delà des mesures techniques nécessaires, ce choix de la France et de l'Union Européenne est le seul susceptible de réduire considérablement les risques énormes par leurs conséquences du transport maritime en cas d'accident.

(Source http://www.mdc-France.org. le 23 janvier 2001)

Rechercher