Déclaration de M. Lionel Jospin, Premier ministre, en réponse à une question d'actualité sur l'inversion du calendrier électoral de 2002 et sur la modification du code électoral, à l'Assemblée nationale le 12 décembre 2000. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Lionel Jospin, Premier ministre, en réponse à une question d'actualité sur l'inversion du calendrier électoral de 2002 et sur la modification du code électoral, à l'Assemblée nationale le 12 décembre 2000.

Personnalité, fonction : JOSPIN Lionel.

FRANCE. Premier ministre

ti : Monsieur le président,
Mesdames et Messieurs les députés,
Monsieur le député,

Votre conférence des présidents a décidé d'organiser sur cette question essentielle des conditions dans lesquelles se produiront les rendez-vous démocratiques de 2002, un débat les 19 et 20 décembre à la fois sur ce problème - pour lequel des initiatives ont été prises sur tous les bancs de l'Assemblée, à la fois dans la majorité et dans l'opposition - et d'autre part, sur le contexte, sur les conceptions institutionnelles qui ne sont pas forcément les mêmes, dans lesquelles cette question des formes de ce rendez-vous démocratique seront posées.


Alors, je crois que c'est cela qu'il faut que vous vous prépariez sereinement, dans la fidélité à vos convictions. Et pour le reste, sur les questions que vous évoquez, elles relèvent simplement d'informations journalistiques dont le débat que nous aurons ensemble montrera quel est leur degré de fondement.


Pour le reste, je me suis déjà exprimé sur ces sujets à l'Assemblée nationale et, je crois, même au Sénat et je n'ai pas changé de conviction.

(source http://www.premier-ministre.gouv.fr, le 13 décembre 2000)

Rechercher