Conseil des ministres du 18 juillet 2000. L'innovation et la recherche. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 18 juillet 2000. L'innovation et la recherche.

Personnalité, fonction : SCHWARTZENBERG Roger-gerard.

FRANCE. Ministre de la recherche

ti : Le ministre de la recherche a présenté une communication relative à l'innovation et la recherche.

L'objectif prioritaire de la politique conduite en la matière consiste à mettre fin à la séparation existant entre la recherche publique et les entreprises, et à permettre au potentiel scientifique et technique de la recherche de favoriser la croissance et les créations d'emplois.

Plusieurs orientations méritent à ce titre d'être particulièrement signalées :

- la loi sur l'innovation et la recherche du 12 juillet 1999, qui permet aux chercheurs et aux enseignants-chercheurs de participer à la création d'entreprises valorisant leurs travaux, devrait permettre de passer de 20 créations d'entreprises par an par des chercheurs à plus de 100 en 2000, conformément à l'objectif fixé par le comité interministériel de la recherche scientifique et technique de juillet 1998 ;

- le nombre de réseaux de recherche et d'innovation technologique associant laboratoires publics et entreprises est passé de 1 à 10. Trois réseaux ont été créés dans le domaine des sciences du vivant, trois dans celui des technologies de l'information, et trois dans celui des matériaux et des transports ;

- un appel à projets pour la création d'incubateurs et de fonds d'amorçage pour de jeunes entreprises technologiques a été lancé en mars 1999. 29 incubateurs existent déjà, ainsi que 7 fonds d'amorçage, dont trois à dimension nationale. A la fin de l'année, 700 MF pourront être levés par ces fonds ;

- un concours destiné à favoriser la création d'entreprises innovantes a été lancé en mars 1999. Doté de 200 MF cette année, il doit permettre de soutenir en deux ans la création de plus de 500 entreprises ;

- des dispositions fiscales, financières et juridiques ont été prises au profit des entreprises innovantes.

Les sciences du vivant et les sciences et technologies de l'information et de la communication constituent les priorités thématiques de la politique de la recherche et de l'innovation. Cette politique se traduira au plan européen par l'émergence d'un véritable espace européen de l'innovation qui constitue l'une des priorités de la présidence française et, au niveau régional, par une place croissante réservée à la recherche et à l'innovation dans les contrats de plan de la génération 2000-2006.

Rechercher