Conseil des ministres du 5 septembre 2000. Rentrée scolaire | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 5 septembre 2000. Rentrée scolaire

Personnalité, fonction : LANG Jack.

FRANCE. Ministre de l'éducation nationale

ti : Le ministre de l'éducation nationale a présenté une communication sur la rentrée scolaire.

Près de douze millions d'élèves sont attendus dans les établissements scolaires publics ou privés, soit 50 000 de moins qu'en 1999. Ils seront accueillis par des personnels en nombre accru par rapport à 1999, ce qui améliorera les taux d'encadrement.

1. La poursuite des réformes engagées

- la rénovation du collège est confortée, avec notamment les dispositifs d'aide personnalisée aux élèves en difficultés. La principale innovation est l'introduction, à titre expérimental, en classe de 4ème, de " travaux croisés " interdisciplinaires permettant aux élèves de comprendre la cohérence des différents programmes d'enseignement

- la réforme du lycée est étendue au niveau de la 1ère, avec de nouveaux horaires et la généralisation des travaux personnels encadrés interdisciplinaires ;

- la réforme de l'enseignement professionnel se caractérise notamment, à la rentrée 2000, dans le domaine pédagogique, par l'instauration d'un projet pluridisciplinaire à caractère professionnel et l'amélioration des conditions d'encadrement des périodes de formation en entreprise. Parallèlement, la réforme unifie les obligations de service de tous les professeurs de lycée professionnel à 18 heures hebdomadaires ;

- l'amélioration des conditions de la vie scolaire et des relations avec les familles.

2. De nouvelles ambitions pour le service public

Dès juin 2000, un nouvel idéal éducatif a été élaboré pour l'école primaire, qui prévoit un effort accru en faveur de la maîtrise de la lecture et de l'écriture, la généralisation progressive de l'enseignement d'une langue étrangère, l'initiation précoce aux technologies de l'information et de la communication, la rénovation de l'enseignement des sciences et le développement de l'éducation artistique et culturelle.

D'autres projets seront engagés pour adapter le collège à la diversité des élèves et de leurs besoins éducatifs, réformer les filières technologiques du lycée, rénover la formation initiale et continue, mieux organiser la voie des métiers, et ouvrir davantage notre système éducatif à son environnement international.

La réalisation de l'ensemble de ces orientations est rendue possible, outre les moyens nouveaux déjà obtenus en loi de finances pour 2000, par le milliard de francs ouvert en loi de finances rectificative.

Rechercher