Comuniqué du ministère de l'éducation nationale en date du 20 avril 2000 sur le projet de rénovation de la formation des enseignants | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Comuniqué du ministère de l'éducation nationale en date du 20 avril 2000 sur le projet de rénovation de la formation des enseignants

ti : Le projet de rénovation de la formation des enseignants fera l'objet d'une nouvelle concertation avec tous les partenaires concernés.

Les points sur lesquels des progrès peuvent être accomplis pourront être dégagés dans le cadre d'un consensus le plus large possible.

Concernant les CAPES, la concertation sera fondée sur de nouvelles bases. Elle tiendra compte en particulier des objections sérieuses soulevées par les projets en cours.

Aucune modification des concours n'interviendra en 2001. Aucune modification n'est envisagée sur la nature des disciplines qui définissent les concours (dans le CAPES de Lettres modernes, pas de suppression des langues vivantes ou anciennes).

Le niveau scientifique des concours (vérifiant les connaissances disciplinaires acquises par les candidats pendant leur cursus antérieur et toute l'année de préparation au concours), le maintien du nombre d'épreuves des CAPES (entre 4 et 6 selon le schéma actuel), la compatibilité entre la préparation du CAPES et celle de l'agrégation seront garantis.

Les quelques améliorations proposées, ne se conformant pas obligatoirement à un modèle unique, relèveront d'un consensus. Elles seront en effet soumises à discussion de façon pragmatique, sous forme de rencontres avec les syndicats, les associations de spécialistes, la Conférence des présidents d'universités, la Conférence des directeurs d'IUFM, les jurys des concours, les corps d'inspection, etc.

http://www.education.gouv.fr, le 22 janvier 2001)

Rechercher