Déclaration de M. Christian Pierret, secrétaire d'Etat à l'industrie, sur le rôle des Ecoles des Mines dans le domaine des technologies et de l'innovation, tant au niveau national qu'européen et permettant de relier recherches scientifiques et monde industriel, Nantes, le 30 novembre 2000. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Christian Pierret, secrétaire d'Etat à l'industrie, sur le rôle des Ecoles des Mines dans le domaine des technologies et de l'innovation, tant au niveau national qu'européen et permettant de relier recherches scientifiques et monde industriel, Nantes, le 30 novembre 2000.

Personnalité, fonction : PIERRET Christian.

FRANCE. SE à l'industrie

Circonstances : Signature de la convention BIOSPACE à l'Ecole des Mines de Nantes, le 30 novembre 2000

ti : Madame la Présidente, Messieurs les Présidents,
Monsieur le Député-Maire,
Mesdames et Messieurs les Directeurs,
Monsieur le Professeur,
Monsieur le Préfet,

Je voudrais tout d'abord remercier très chaleureusement Georges CHARPAK de sa présence aujourd'hui, de la qualité de son exposé, de la clarté de ses explications. Quand la rigueur scientifique et le talent pédagogique se mêlent, c'est toujours un grand moment - à l'image de celui que vous venez, M. le prix Nobel de Physique, de nous faire passer et qui nous a élevé.

Je remercie également Madame MEYNADIER, Présidente de la société Biospace, et Robert GERMINET, Directeur de l'Ecole des Mines de Nantes, de m'avoir donné l'occasion de parrainer un projet exemplaire au plan scientifique et industriel, tout à fait représentatif du potentiel détenu conjointement par nos entreprises innovantes et nos laboratoires de recherche publique.

Ce projet très pointu est à la fois unique et emblématique des mécanismes de l'innovation que le gouvernement promeut au travers des fonds d'amorçage, des incubateurs, et plus généralement de toutes les formes de partenariats et d'échanges entre laboratoires de recherche et industrie.

Dans le cas présent, on peut parler d'une véritable symbiose, pour emprunter au vocabulaire de la biologie.

Symbiose réussie entre domaines techniques et scientifiques : les développements attendus sont à la frontière de la physique, de la biologie, de la médecine, de l'instrumentation et de la métrologie.

Symbiose remarquable entre des scientifiques de différents pays, bien au-delà des frontières culturelles et politiques traditionnelles, dépassées à l'échelle de la science et de la technologie. Le projet et les laboratoires qui sont à l'honneur aujourd'hui sont animés et dirigés, comme de nombreux laboratoires en France, par des chercheurs de multiples pays : allemand, polonais, espagnol. Cet esprit d'ouverture et de coopération est le signe que notre pays sait attirer et accueillir les meilleurs spécialistes étrangers. C'est un signe très encourageant pour l'Europe et la France, dans une période où les enjeux scientifiques et technologiques se jouent - et se gagnent ! - au plan international.

Symbiose, enfin, entre acteurs du monde économique et de la recherche scientifique. La convention signée aujourd'hui - qui associe la société Biospace, L'Ecole des Mines de Nantes, le CNRS et l'Université de Nantes - vient consolider des liens tissés entre des personnes qui ont compris qu'il faut savoir franchir la porte de son laboratoire ou de son institution, dépasser les intérêts de " boutique ", imaginer tout simplement des projets nouveaux dans des cadres nouveaux. En un mot : sortir des sentiers balisés et des schémas préconçus. L'essence même de la recherche et de l'innovation, moteurs du progrès technique et de l'activité économique, est de se trouver là où on ne l'attend pas.

Aussi voudrais-je rendre un hommage appuyé à l'Ecole des mines de Nantes, et rappeler l'attachement du Ministère de l'Industrie à ses Ecoles d'ingénieurs, dont j'ai souvent dit qu'elles avaient un rôle de pionnier à jouer dans le domaine des technologies et de l'innovation.

Les Ecoles des Mines bénéficient en effet d'un positionnement privilégié, au carrefour de la formation professionnelle, de la recherche et de l'industrie. Leur rôle est notamment de multiplier les passerelles entre le monde industriel, dans sa diversité et sa complexité, et celui des laboratoires de recherche sur des projets innovants ou des axes de recherche technologique. J'insiste sur ce dernier terme, celui de recherche technologique que je différencie de la recherche scientifique pure, dont la vocation première me paraît être la progression et la transmission des connaissances scientifiques.

Les Ecoles des Mines ont naturellement leur place dans notre dispositif de recherche publique et de formations doctorales, mais elles doivent se distinguer par le choix des thèmes et projets de recherche, par la façon de les conduire et par, enfin, les relations qu'elles tissent avec les acteurs économiques et les organismes de recherche.

Les Ecoles des Mines se doivent en particulier de promouvoir la formation par la recherche de doctorants qui feront leur carrière dans l'industrie, ou réciproquement d'accueillir dans ses projets et laboratoires des ingénieurs et chercheurs issus de l'industrie. Cette fertilisation croisée est source d'inventivité et d'innovation.

L'Ecole des Mines de Nantes a déjà largement démontré sa capacité à se situer à ce carrefour de la recherche et de l'industrie. Ses laboratoires de recherche sont à l'écoute permanente des entreprises pour les aider à faire des choix technologiques pertinents. Votre Ecole a notamment développé des contacts étroits entre chercheurs et industriels, développer les notions de veille technologique, encourager l'émergence d'une culture commune d'innovation et de gestion de projets.

Enfin, l'Ecole s'inscrit naturellement dans un réseau de diffusion technologique régional qui s'insère dans les réseaux nationaux et européens.

Mesdames, Messieurs,

Vous pouvez être fiers de la qualité et de la pertinence de la politique de formation et de recherche de votre Ecole. Je vous encourage chaudement à poursuivre dans cette voie. Vous contribuez ainsi, au niveau régional, national, mais également européen, au dynamisme de la recherche technologique et de l'innovation. Dans la société de l'information qui se crée sous nos yeux, société où l'innovation sera encore plus qu'avant l'atout-maître, ce savoir- penser et ce savoir- faire, réunis, seront une marque et une assurance d'excellence.

Personnalités présentes

George CHARPAK, Prix Nobel de Physique
Mme MEYNADIER, Pdte de la Sté Biospace
J-M. AYRAULT, Député maire de Nantes
M. GERMINET, Directeur de l'Ecole (et DRIRE)
M. Michel BLANGY, Préfet de la Loire- Atlantique

(source http://www.industrie.gouv.fr, le 4 décembre 2000)

Rechercher