Message de M. Daniel Vaillant, ministre de l'intérieur, sur l'assassinat de deux policiers en service à Narbonne, le 8 janvier 2001. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Message de M. Daniel Vaillant, ministre de l'intérieur, sur l'assassinat de deux policiers en service à Narbonne, le 8 janvier 2001.

Personnalité, fonction : VAILLANT Daniel.

FRANCE. Ministre de l'intérieur

ti : Je vous adresse ce message sous l'empire d'une très vive émotion et d'une très grande tristesse.

Une nouvelle fois, la police nationale est en deuil, frappée cruellement avec l'assassinat particulièrement odieux de deux des siens venus répondre, comme cela se fait des milliers de fois par jour, à un appel à police-secours.

Mes pensées se portent tout d'abord vers les familles des sous-brigadiers PRIOR et RIGAUD auxquelles j'adresse, en mon nom personnel et au nom du gouvernement, mes condoléances les plus attristées. Je leur exprime ma très profonde sympathie et mon intense peine dans ce drame qui vient de les toucher si brutalement et si douloureusement.

Qu'elles soient assurées de la solidarité de l'ensemble de la police nationale. Tout sera fait pour les accompagner et les aider dans ces instants si cruels.

J'exprime à tous les policiers qu'ils soient directeurs, commissaires, officiers, gradés et gardiens de la paix, adjoints de sécurité ou policiers auxiliaires, en ces moments aussi douloureux, le respect de nos concitoyens conscients des risques encourus au quotidien pour assurer la sécurité des biens et des personnes.

Les fonctionnaires de police se trouvent au premier rang de ce combat pour la sécurité dans lequel ils ont la totale confiance du Gouvernement et son plein soutien dans l'exercice de ces missions, toujours délicates et souvent dangereuses.

Le métier de policier est un métier à risques dans lequel vous faites preuve, face aux situations les plus inattendues, de sang-froid, de savoir-faire et de courage. Sans votre action, il n'y aurait ni liberté, ni démocratie, ni cohésion sociale.

Tout sera fait pour que l'auteur de cet acte odieux puisse en répondre devant la justice.

En tant que Ministre de l'Intérieur, je tiens à rendre hommage au courage exemplaire de ces deux policiers victimes du devoir, à exprimer à leurs collègues du commissariat de Narbonne et au-delà à l'ensemble des policiers de la sécurité publique, la part personnelle que je prends à leur peine, et à assurer tous les policiers de mes sentiments de profonde sympathie et de totale solidarité.

Daniel VAILLANT


(Source http://www.interieur.gouv.fr, le 11 janvier 2001)

Rechercher