Déclaration de M. Christian Pierret, secrétaire d'Etat à l'industrie, sur le développement du multimédia, notamment le lancement d'accès à hauts débits dans les industries culturelles, Morlaix, le 9 décembre 2000. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Christian Pierret, secrétaire d'Etat à l'industrie, sur le développement du multimédia, notamment le lancement d'accès à hauts débits dans les industries culturelles, Morlaix, le 9 décembre 2000.

Personnalité, fonction : PIERRET Christian.

FRANCE. SE à l'industrie

Circonstances : Festival Nouveaux Gutenberg pour le lancement de l'ADSL (asymetrical digital subscriber line) à Morlaix le 9 décembre 2000

ti : Madame la Ministre de la Justice,
Monsieur le Maire,¿
Mesdames, Messieurs,

Je suis très heureux d'être parmi vous avec Marylise Lebranchu pour cette seconde édition des Nouveaux Gutenberg, festival de l'écriture multimédia, à l'occasion du lancement de l'ADSL à Morlaix. Un festival innovant sur un sujet essentiel, le développement du multimédia (1), le lancement d'accès à hauts débit (2), une région et une ville qui développent les industries d'aujourd'hui et de demain (3) : ce sont là trois bonnes raisons pour moi d'être ici, auxquelles j'ajoute le plaisir d'être avec vous et Marylise Lebranchu.


1-Le développement du multimédia est une chance pour nos industries culturelles, une chance que la ville de Morlaix a su saisir avec cette manifestation, les Nouveaux Gutenberg.

Si j'ai souhaité que le Ministère de l'Industrie soutienne depuis sa création ce festival, c'est qu'il est au c¿ur d'une problématique essentielle pour le développement de la société de l'information : l'accès à de nouveaux contenus. Je suis en effet persuadé que c'est en assurant une meilleure synergie entre le développement des technologies de réseaux et la création de contenus que la France continuera à prendre toute sa place dans la révolution numérique. Ce rapprochement des créateurs et des technologies est l'une des richesses de ce festival. Depuis maintenant 3 ans, j'ai développé en partenariat ave le Ministère de la Culture et de la Communication un ensemble d'actions pour rapprocher deux mondes qui s'ignoraient trop auparavant : celui de l'industrie et de la culture. J'en donnerais ici 4 exemples :

- le fonds d'aide à l'édition multimédia
Nous avons réformé durant l'été le Fonds d'aide à l'édition multimédia pour aider la production de contenus multimédia innovants. Je tiens particulièrement à mettre en avant l'aide à la maquette : elle permet à des sociétés âgées de moins d'un an de définir une première version de leur projet, de valider leurs choix et de rechercher des partenaires. Cette année, 55 projets ont été aidés pour un montant de plus de 25 MF.

- e-Content
Il nous faut plus peser dans les réseaux mondiaux. C'est pourquoi l'une des priorités de la Présidence française de l'Union européenne est de définir un programme communautaire pluriannuel : e-Content. Il permettra de créer les conditions favorables à la diffusion de contenus numériques européens sur les réseaux mondiaux et d'y promouvoir le multilinguisme pour que tous, en Europe et notamment les PME puissent faire valoir leurs créations sur internet.

- le réseau pour l'audiovisuel et le multimédia
Nous avons lancé en 1999 PRIAMM, pour soutenir la recherche et l'innovation dans l'audiovisuel et le multimédia. Son succès a été réel : 65 projets, représentant une aide de 133 MF ont été soutenus. Nous avons décidé, lors du Conseil interministériel pour la société de l'information, du 10 juillet, de prolonger la dynamique enclenchée et de créer un véritable réseau. Je l'inaugurerai en début d'année prochaine avec les Ministères de la culture et de la recherche.

- la protection des droits d'auteur
Le progrès et la vitalité de nos industries de programmes numériques exigent une mise à niveau de notre système de protection juridique des droits d'auteur et la mise en place de nouveaux dispositifs de protection technique. Des projets mobilisent autant les industriels que les sociétés de gestion de droits. Je veux citer le projet AQUAFLUX, que le secrétariat d'Etat à l'Industrie soutiendra. Il permettra de réaliser le premier déploiement d'un système de tatouage de contenus sonores et audiovisuels, permettant une réelle traçabilité.


(2) L'accès de tous sur l'ensemble du territoire aux hauts débits constitue notre nouvelle frontière pour éviter que ne se creuse une fracture numérique De façon, l'égalité à l'age numérique sera l'accès : accès à l'activité, à la culture, aux technologies, au savoir, au commerce, à l'éducation¿

L'analyse formulée dans le rapport que Jean-Charles Bourdier m'a remis en septembre me paraît tout à fait pertinente : il n'y pas d'usage des nouveaux services sans contenus réellement novateurs et sans infrastructures pour distribuer ces services. Il est donc nécessaire d'agir simultanément sur ces trois composantes : réseaux, services et contenus. C'est ce qui est au c¿ur de mon action.

Le déploiement des réseaux à haut débit sera un lieu privilégié de la convergence des secteurs des télécommunications, de l'audiovisuel et de l'Internet et un autre facteur essentiel du développement de l'économie numérique. Aussi, je suis très heureux de participer aujourd'hui au lancement de l'ASDL à Morlaix. L'ADSL permettra, notamment aux entreprises, de bénéficier pleinement de l'ensemble des apports des nouvelles technologies.

Le Gouvernement a montré dans le cadre des schémas de service collectifs qu'il était extrêmement attentif à la couverture du territoire en termes de réseaux à haut débit : il a prévu qu'avant la fin de la décennie l'ensemble des français devront avoir accès aux hauts débits. Dans le cadre du projet de loi sur la société de l'information que je prépare pour le début de l'année prochaine, je proposerai que les collectivités locales voient leurs moyens d'action élargis dans ce domaine. Ce projet de loi contiendra également un ensemble de dispositions pour assurer la confiance dans le commerce électronique et renforcer la sécurité sur les réseaux en assurant la liberté totale d'utilisation des moyens de cryptologie. En matière de haut débit, les solutions technologiques peuvent être complémentaires. Les licences de boucle locale radio, qui ont été attribuées cette année, et le dégroupage de la boucle locale de cuivre, qui entrera en vigueur dès le 1er janvier prochain, donnent d'ores et déjà aux acteurs les moyens réels de s'engager. L'accès forfaitaire illimité à Internet qui inclut l'abonnement et le coût de communication est un dossier majeur pour le développement d'internet. Le Gouvernement considère que le France doit participer au développement de ces offres qui tendent désormais à se généraliser en Europe. Pour y parvenir, il est indispensable que France Télécom propose une offre d'interconnexion spécifique et forfaitaire à son réseau. J'ai engagé des discussions avec le Président de France Télécom. Je peux vous indiquer aujourd'hui que les internautes français devraient pouvoir accéder à des abonnements illimités à Internet dans les tous prochains mois.


(3) La ville de Morlaix et plus généralement la Bretagne relèvent avec un dynamisme tout particulier les défis de l'économie de demain.

C'est sur ce point que je souhaite terminer mon propos. Au fil des visites que j'ai pu faire en Bretagne et elles ont été nombreuses, j'ai toujours été frappé par la manière à la fois dynamique et collective dont votre Région a su s'investir dans les nouveaux défis industriels. C'est la clé du succès, c'est aussi la clé de la croissance et de l'emploi. C'est pourquoi dans le cadre du Comité interministériel pour l'aménagement du territoire, le Ministère de l'Industrie a accordé un soutien tout particulier à la zone de Morlaix notamment.

Un dernier mot plus personnel : ce dynamisme collectif, je pense que c'est ce qui caractérise, non seulement votre région, mais aussi l'action de Marylise Lebranchu. Deux mots pour la décrire : solidarité et innovation. Grâce à cette femme de convictions et d'action, au caractère trempé je suis confiant pour le dynamisme, pour l'emploi, pour l'avenir en réalité de votre belle région.

(source http://www.industrie.gouv.fr, le 13 décembre 2000)

Rechercher