Déclaration de M. Michel Sapin, ministre de la fonction publique et de la réforme de l'Etat, sur l'importance de l'administration électronique et sur le prix attribué à La Documentation Française pour le portail www.service-public.fr. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Michel Sapin, ministre de la fonction publique et de la réforme de l'Etat, sur l'importance de l'administration électronique et sur le prix attribué à La Documentation Française pour le portail www.service-public.fr.

Personnalité, fonction : SAPIN Michel.

FRANCE. Ministre de la fonction publique et de la réforme de l'Etat

Circonstances : Remise des trophées du Net 20 au Sénat le 3 mai 2001

ti : Mesdames et messieurs,

Je voudrais tout d'abord vous remercier pour ce prix. A travers www.service-public.fr, il récompense l'ensemble de l'administration électronique française. Qu'est-ce qu'un portail, en effet, sinon le reflet de l'ensemble des sites, des informations, des services qui sont accessibles par son biais ? C'est pourquoi je veux saluer ici, au-delà de l'équipe de La Documentation française et de tous les services qui concourent au fonctionnement et à l'évolution de www.service-public.fr, l'ensemble des agents publics et des prestataires extérieurs qui produisent, jour après jour, le web public. Cette récompense est la leur.

***

L'administration électronique est aujourd'hui une réalité. En témoignent 3,5 millions de pages vues chaque mois sur www.service-public.fr. En témoignent les millions de visiteurs des quelques 3500 sites publics. En témoignent les premiers téléservices publics, qui s'adressent aux particuliers (demande de bourses et de logements étudiants, inscription aux concours enseignants, déclaration de revenus, paiement des impôts, etc.) comme aux entreprises (crédit impôt recherche, déclarations sociales et de la TVA, etc.).

L'effort du gouvernement au sein du programme d'action pour l'entrée de la France dans la société de l'information, le travail des administrations à tous les niveaux, ont permis depuis trois ans de progresser de manière rapide et utile.

Pour autant, il ne s'agit pas de s'arrêter, ni même de ralentir. Notre objectif, c'est que l'ensemble du travail accompli par les services publics au service des usagers bénéficie de l'amélioration du service et des gains en efficacité permis par ces nouveaux outils. Notre objectif, c'est que l'on puisse, de plus en plus, accomplir ses démarches administratives sur Internet, être prévenu de leur avancement par message sur son téléphone mobile, prendre rendez-vous par téléphone pour fournir les pièces justificatives nécessaires, recevoir par La Poste les documents que l'on a demandé sur le web - comme c'est déjà le cas pour la demande d'extrait de casier judiciaire - ou s'adresser, tout simplement, à son guichet de proximité qu'il ne s'agit en aucun cas de faire disparaître.

Telle est la finalité du deuxième mouvement de l'administration électronique, que nous abordons aujourd'hui. C'est dans cette perspective que le Premier ministre a reçu, il y a moins de deux semaines, le rapport de Thierry CARCENAC, député et président du conseil général du Tarn. Ce rapport constituera le socle, dans les mois qui viennent, des décisions que nous prendrons, dans les prochains mois, dans ce domaine.

***

Mesdames et messieurs,

Je ne saurais conclure sans saluer l'ensemble des lauréats et des nominés de ces Net 20. Ils forment l'avant-garde de la société de l'information française, ils incarnent son dynamisme, son élan.

La situation économique actuelle de ce secteur est peut-être moins favorable qu'il y a encore quelque mois. Encore faudrait-il faire la part des excès passés... Son dynamisme - le vôtre - n'en reste pas moins considérable, ses capacités de transformation, d'innovation, exceptionnelles. Son apport à la croissance, à la résorption du chômage, au progrès social est essentiel. Telle est la conviction du gouvernement, dont j'ai voulu témoigner en étant parmi vous ce soir.

Je vous remercie de votre attention.


* Seul le discours prononcé fait foi.


(Source http://www.fonction-publique.gouv.fr, le 7 mai 2001)

Rechercher