Discours de M. Charles Josselin, ministre délégué à la coopération et à la francophonie, sur la coopération culturelle entre la France et le Québec et la prochaine manifestation "France au Québec/la Saison", Paris, le 11 juin 2001. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Discours de M. Charles Josselin, ministre délégué à la coopération et à la francophonie, sur la coopération culturelle entre la France et le Québec et la prochaine manifestation "France au Québec/la Saison", Paris, le 11 juin 2001.

Personnalité, fonction : JOSSELIN Charles.

FRANCE. Ministre délégué à la coopération et à la francophonie

Circonstances : Lancement de la saison culturelle du Québec, à Paris, le 11 juin 2001

ti : Madame la Ministre,

Monsieur le Délégué général du Québec,

Monsieur le Directeur du Théâtre de l'Athénée,

Mesdames et Messieurs,

De mars à septembre 1999, Le Printemps du Québec en France offrait au public un ensemble de manifestations prestigieuses qui illustraient la modernité culturelle, économique et technologique du Québec. Ces manifestations ont connu un grand retentissement, qui se prolonge avec le succès rencontré par des productions aussi résolument modernes que les mises en scène proposées cette année par Robert Lepage au théâtre de Créteil et depuis quelques jours à l'Opéra Bastille.

Et c'est aujourd'hui dans un lieu chargé d'histoire pour le théâtre français que nous nous trouvons, Madame la Ministre, pour présenter ensemble à Paris la manifestation française qui répondra à la magnifique Saison que vous nous avez offerte en 1999. Comme l'ont voulu nos deux Premiers ministres lors de leur rencontre en 1998, et le président de la République à l'occasion de sa visite à Québec en septembre 1999, la France se devait en effet de présenter à son tour une grande Saison qui offre au public québécois une image contemporaine de sa culture.

France au Québec/la Saison sera inaugurée le 8 septembre prochain à Québec et témoignera de l'attachement que mon pays porte au renforcement de notre coopération. La France et le Québec, on le sait, entretiennent des relations directes et privilégiées. La culture, qui en est l'un des fondements les plus solides, en est aussi l'expression la plus vivante. Les contacts noués depuis des années entre les partenaires institutionnels, les opérateurs culturels et les artistes sont étroits et confiants. Il s'agit pour nous de pérenniser ces échanges, de rapprocher les milieux professionnels et surtout d'offrir au public québécois une image renouvelée de la culture française. Il nous faut, en somme, donner une nouvelle dimension à ce qui constitue le substrat de cette identité culturelle commune à laquelle nos deux peuples sont attachés.

Dans cet esprit, la ligne directrice retenue pour France au Québec/la Saison est résolument contemporaine et s'appuie principalement sur des artistes qui, par l'audace de leur expression ou de leurs propositions, participent au renouvellement de la scène artistique française. Notre ambition est de présenter au Québec de jeunes compagnies de danse et de théâtre, des acteurs du nouveau cirque et des arts de la rue, des plasticiens et des designers encore trop peu connus sur le continent nord-américain, mais dont la notoriété va croissant.

Les musiques actuelles occuperont également une place importante et l'accent sera mis sur les nouvelles technologies qui jouent désormais un rôle important dans le domaine de la création contemporaine. La dimension audiovisuelle sera enfin présente grâce à l'initiative prise par les distributeurs québécois et Unifrance d'organiser une Fête du cinéma qui présentera une sélection de films récents dans de grandes salles de Montréal et de Québec.

Autant de projets que développeront dans un instant Michel Létourneau, directeur du Bureau des Saisons à Québec et Olivier Poivre d'Arvor, directeur de l'Association française d'action artistique, opérateur de France au Québec/la Saison pour le compte du ministère des Affaires étrangères et du ministère de la Culture et de la Communication.

Je ne peux pour ma part que me féliciter de l'esprit dans lequel a été conçue et organisée, avec nos partenaires québécois, cette manifestation qui par son ampleur constitue l'une des plus importantes saisons culturelles françaises jamais présentées à l'étranger.

Le programme de cette Saison a été arrêté d'un commun accord et a donné lieu à une collaboration exemplaire entre professionnels québécois et français. Je voudrais ici adresser mes plus vifs remerciements aux quelque 70 structures d'accueil qui, sur tout le territoire québécois, inviteront près de 650 artistes et intervenants français pendant près de trois mois.

Je ne peux évidemment pas toutes les citer, mais permettez-moi de mentionner les grands Festivals comme le Festival international de la nouvelle danse, le Festival international du nouveau cinéma et des nouveaux médias de Montréal, les grandes institutions comme le Théâtre du Nouveau Monde de Montréal, le Musée du Québec, le Musée de la Civilisation à Québec et les nombreux centres d'artistes qui participeront à cette Saison. Je veux aussi remercier l'Office franco-québécois pour la Jeunesse de l'aide précieuse qu'il apportera à la venue au Québec de jeunes artistes français qui, dans le cadre des programmes proposés par l'Office, ont déjà pu mener des projets novateurs avec de jeunes artistes québécois.

Je souhaiterais pour terminer évoquer quelques grands événements qui donneront à France au Québec/la Saison une dimension populaire et festive à laquelle nous sommes particulièrement attachés.

En premier lieu, la cérémonie d'ouverture confiée au Groupe F qui a embrasé la Tour Eiffel lors du passage à l'an 2000. Ces artistes proposeront un "Voyage de lumière" en remontant symboliquement le Saint-Laurent de Métis à Montréal en passant par Québec. Feux, lumières, musique contemporaine, une création audacieuse et exigeante qui saura, j'en suis convaincu, séduire le c¿ur des foules.

Une grande exposition scientifique et technique réunira, au Musée de la civilisation à Québec, des maquettes de fusée mettant en valeur la plus haute technologie européenne associée à de très beaux objets du Louvre dans la perspective d'un voyage intersidéral du satellite KEO auquel aura été confié une partie de la mémoire de l'humanité.

Je citerai enfin la tournée du Théâtre national de l'Odéon avec L'Orestie dans une mise en scène de Georges Lavaudant et la présentation de vingt artistes français et québécois au Musée du Québec sur le thème du jeu.

La richesse et la diversité de ces manifestations témoignent de l'intérêt que les pouvoirs publics portent à la Saison de la France au Québec, qui illustrera le dynamisme et la vitalité de nos relations.

Des partenariats vont se développer dans le cadre des rencontres professionnelles qui seront organisées en marge des manifestations. Je ne doute pas que nos opérateurs culturels auront à c¿ur d'élaborer des projets à plus long terme à la suite d'échanges et d'expériences aussi intenses. Nos artistes auront appris à mieux se connaître et à travailler ensemble.

France au Québec/la saison, c'est le contraire d'un événement éphémère, c'est l'aboutissement d'une coopération culturelle intense, c'est une manière de préparer l'avenir, de sensibiliser la jeunesse québécoise à la culture française contemporaine, c'est en définitive le meilleur moyen de conforter la relation franco-québécoise en dynamisant notre héritage culturel commun.

Je souhaite un plein succès à France au Québec/la Saison que j'espère avoir le plaisir de venir inaugurer avec Catherine Tasca le 8 septembre prochain et je remercie vivement le Théâtre de l'Athénée et son directeur, Patrice Martinet, d'avoir accueilli notre conférence de presse.


(source http://www.diplomatie.gouv.fr , le 14 juin 2001)

Rechercher