Déclaration de Mme Michelle Demessine, secrétaire d'Etat au tourisme, sur la campagne nationale "Bonjour 2001" consacrée à l'amélioration de la qualité des services touristiques et de l'accueil des vacanciers, Paris, le 22 mai 2001. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de Mme Michelle Demessine, secrétaire d'Etat au tourisme, sur la campagne nationale "Bonjour 2001" consacrée à l'amélioration de la qualité des services touristiques et de l'accueil des vacanciers, Paris, le 22 mai 2001.

Personnalité, fonction : DEMESSINE Michelle.

FRANCE. SE au tourisme

Circonstances : Lancement de la campagne du Secrétariat d'Etat au tourisme pour la saison estivale des vacances 2001 à Paris, le 22 mai 2001

ti : Mesdames,

Messieurs,

Tout d'abord, je voudrais vous remercier d'être présents ce matin pour le lancement de la 8ème édition de la campagne Bonjour, campagne nationale consacrée à l'accueil des vacanciers.

Menée depuis 7 ans par le Secrétariat d'État au Tourisme et les professionnels du tourisme, la campagne Bonjour a pour vocation de mobiliser les acteurs du tourisme français autour d'un engagement - un contrat - en faveur de la qualité de l'accueil offert à nos visiteurs. Ils étaient 65 000 partenaires et acteurs du tourisme français à participé à l'opération 1999-2000.

Vous le savez, dans le contexte très concurrentiel que nous connaissons, l'amélioration de la qualité de nos prestations touristiques prend un caractère d'évidence et devient un enjeu majeur qu'il nous faut relever comme un réel défi. C'est dans cet esprit que j'ai impulsé des démarches de qualité dans plusieurs domaines, qu'il s'agisse du classement des restaurants, des meublés ou de la réforme, actuellement en cours, de classement des hôtels.

Je pense en effet que l'un des enjeux du tourisme réside dans le "mieux tourisme", c'est à dire dans une démarche d'amélioration de notre offre au sein de laquelle la qualité de l'accueil constitue l'un des arguments décisifs pour convaincre, fidéliser et ravir le c¿ur des vacanciers.

Si accueillir peut apparaître comme l'ABC des métiers du tourisme, je tiens à souligner qu'il nécessite un grand professionnalisme, un effort constant de la part de tout le personnel et à tous les niveaux de l'offre touristique.

Nous le savons bien car nous en avons souvent fait l'expérience personnelle en tant que vacancier : toutes ses attentions, ces "petits plus" comme on dit, pèsent grandement dans la décision de revenir ou non sur un lieu de séjour.

La campagne BONJOUR, en faisant la promotion d'un accueil de qualité participe au succès touristique de la France.

Notre destination a en effet connu en l'an 2000 des résultats exceptionnels en accueillant 75 millions de visiteurs étrangers, soit 3 % de plus qu'en 1999. Ce succès est aussi celui de l'ensemble des professionnels du tourisme qui s'engagent dans la campagne Bonjour.

Depuis sa naissance en 1994, celle ci n'a eu cesse de s'adapter aux enjeux du moment.

Rappelez vous, elle a été l'emblème de l'accueil durant la Coupe du monde de football, avec le slogan " BONJOUR, la France accueille le Monde". Elle est ensuite entrée dans la danse à l'occasion des festivités de l'an 2000 avec " La France invite tout le monde à la fête ". Elle a acquis à travers ces événements une notoriété indéniable. Et ce jusqu'au delà de nos frontières puisque d'autres pays reprennent aujourd'hui ce concept d'accueil et font appel à notre expérience.

Depuis 1998, la campagne Bonjour se construit de la manière suivante:

- Elle est constituée d'abord d'un contrat accueil que nous proposons à tous les acteurs du tourisme. Celui ci se présente sous la forme de 5 règles simples que le signataire s'engage à respecter, tel que

" faciliter l'accès pour tous et améliorer l'environnement",

" favoriser la rencontre par un accueil personnalisé",

" informer et conseiller",

" être à l'écoute des besoins pour mieux servir ",

" mesurer la qualité de l'accueil pour l'améliorer ". Vous trouverez le détail de ce contrat dans le dossier de presse.

- En même temps qu'il signe le contrat-accueil, le professionnel du tourisme dispose d'un matériel fait d'affichettes, d'autocollants, de fanions qui permet d'afficher, en direction des touristes, son engagement en faveur de l'accueil.

- Mais surtout, les signataires de la campagne bénéficient d'une dynamique nationale commune et chacun d'entre eux dispose dorénavant d'un label d'accueil reconnue sur l'ensemble du territoire.

Dans les villes, les départements et les régions, la campagne BONJOUR est l'occasion de réunir les professionnels et d'organiser des opération spécifiques, sous forme de séminaire ou de session de formation, sur la thématique de la qualité de l'accueil. Quelques uns de nos invités vous exposeront tout à l'heure la démarche qui a été la leur.

En ce nouveau millénaire, BONJOUR 2001 se devait de prendre encore un nouvel élan, notamment en direction des marchés étrangers, en s'appuyant sur la notoriété acquise par la campagne tant auprès des professionnels que du grand public.

C'est pour cette raison que j'ai souhaité confier dorénavant l'animation de cette campagne à Maison de la France, notre organisme de promotion de la France à l'étranger.

Maison de la France mène son action en partenariat étroit avec les professionnels du secteur, public et privé. Dès lors, qui mieux qu'elle pouvait assurer cette mission ? Je tiens aujourd'hui à saluer ces représentants pour le formidable travail qu'ils ont déjà accompli et qu'ils continuent à mener sur cette opération, en coopération avec la Direction du Tourisme.

Son premier travail a été de réaliser un nouveau logo:

Ce sourire et la nouvelle accroche "En France, le sourire vient du c¿ur" s'inscrivent dans la durée. Ils ont la particularité d'être déclinables par chacun des partenaires.

Nous pourrons dire "En Normandie, le sourire vient du c¿ur" ou encore "A l'hôtel de la plage, le sourire vient du c¿ur" et valoriser dans un même temps la diversité de notre offre touristique et l'unité de la démarche.

Ensuite Maison de la France a du répondre à deux objectifs majeurs pour la campagne 2001: intégrer totalement l'accueil - et donc la campagne Bonjour - à la promotion de la destination France à l'étranger et renforcer le partenariat avec l'ensemble des signataires de la campagne Bonjour.

Premièrement, concernant l'objectif de diffuser la campagne à l'étranger, Bonjour nouvelle formule se traduit par la diffusion de notre message de bienvenue à travers le monde. Grâce aux 31 bureaux de Maison de la France, implantés dans 26 pays, grâce à leurs outils de communication, leurs brochures et leurs pages Internet rédigées dans toutes les langues, et grâce à l'ensemble des actions internationales, nos futurs visiteurs verront notre sourire rayonner jusque chez eux. Ainsi, c'est la première fois, depuis sa création, que la campagne Bonjour sort de nos frontières.

Dans cet esprit, nous avons tenu également à associer largement les média étrangers au lancement de cette campagne. Je tiens à remercier particulièrement le Centre d'Accueil de la presse étrangère à Paris, avec qui nous avons collaborer pour informer et convier aujourd'hui nos amis de la presse internationale.

Deuxièmement, pour renforcer nos liens avec les signataires de la campagne 2001, Maison de la France a mis en place un comité de pilotage, associant les grands relais institutionnels ainsi que les fédérations et syndicats professionnels. Ce dispositif a permis d'impliquer l'ensemble des acteurs du tourisme dans l'élaboration même de la nouvelle campagne.

Le comité de pilotage a ainsi décidé d'organiser, dans chaque région des réunions de sensibilisation à l'accueil.

Organisée avec le concours de la FNOTSI, ces rencontres ont permis de réunir les "relais" locaux, comme les Comités régionaux et départementaux du tourisme, les offices du tourisme, les chambres de commerces et d'Industrie, le Syndicat national des agences de voyages ou encore les Fédérations hôtelières. Cette phase de sensibilisation, entamé dès le mois de mars, a permis de mobiliser plus de 1 000 relais de la campagne, qui constitueront le relais permanent de l'animation de la campagne.

Chacun de ces relais, dans toutes les régions, sont aujourd'hui ambassadeurs de BONJOUR, auprès de leurs adhérents, clients ou partenaires.

Bien entendu, cet appel à la participation perdurera tout au long de la campagne avec, par exemple, la création d'une bourse aux innovations récompensant les meilleurs projets ou réalisations en matière d'accueil.

Enfin, parce que cet engagement de chacun et de chacune est essentiel à la réussite de l'opération, parce la qualité de l'accueil est un gage de professionnalisme, le Contrat accueil sera affiché chez tous les signataires de Bonjour. Il sera visible du grand public.

Pour la première fois également, le grand public sera cette année invité à participer à la campagne Bonjour, de manière ludique et sympathique. Un jeu par tirage au sort offrira vingt week-ends en région. Des milliers de cartes postales aux couleurs des régions seront distribuées par nos partenaires. Il suffira d'écrire un petit mot de ses vacances pour avoir une chance de gagner.

Vous le voyez, cette campagne bénéficie cette année des liens privilégiés de Maison de la France avec les acteurs du tourisme français et de sa présence sur les marchés étrangers.

Elle s'inscrit aussi dans la continuité des campagnes précédentes, menées avec beaucoup de convictions et de talent par mon administration depuis sa naissance.

Comme je l'ai dit au début de mon intervention, elle a pour mission d'accompagner, par la qualité de l'accueil, la construction d'un tourisme durable qui participe pleinement au développement de notre pays. Elle permet aussi - en fidélisant nos visiteurs - de créer du lien, de favoriser l'échange entre les populations locales et leurs vacanciers.

Je sais que les partenaires qui ont déjà adhéré à Bonjour 2001 sont des acteurs convaincus de la campagne. Trois d'entre eux se proposent aujourd'hui d'apporter leur témoignage et d'illustrer ainsi cette belle mobilisation. Je souhaite aujourd'hui qu'ensemble nous offrions ce nouveau sourire aux citoyens du monde.

(source http://www.tourisme.gouv.fr, le 3 juillet 2001)

Rechercher