Déclaration de M. Roger-Gérard Schwartzenberg, ministre de la recherche, en réponse à une question sur le financement des programmes Ariane, Galileo et GMES et leur lancement par l'agence spatiale européenne, à l'Assemblée nationale le 20 novembre 2001. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Roger-Gérard Schwartzenberg, ministre de la recherche, en réponse à une question sur le financement des programmes Ariane, Galileo et GMES et leur lancement par l'agence spatiale européenne, à l'Assemblée nationale le 20 novembre 2001.

Personnalité, fonction : SCHWARTZENBERG Roger-gerard.

FRANCE. Ministre de la recherche

ti : Le conseil ministériel d'Edimbourg, qui s'est tenu mercredi et jeudi derniers, s'est traduit par des résultats positifs. Deux milliards d'euros seront consacrés par l'Agence spatiale européenne à la filière Ariane, notamment pour le programme Ariane V plus qui portera à 12 tonnes en 2006 la charge emportée par le lanceur.

Vous savez que l'Europe souhaite se doter d'un système de positionnement qui soit indépendant du GPS américain. C'est l'objet du programme Galileo.

L'Agence spatiale européenne a voté le lancement de la phase de développement et prévu d'y consacrer 500 millions d'euros. Il appartiendra à l'Union européenne de faire la seconde moitié du chemin, probablement au conseil transports de décembre.

Quant au programme GMES, il sera lancé avec 83 milliards d'euros. Le but est d'assurer une meilleure surveillance, donc une meilleure protection de l'environnement./.


(Source http://www.diplomatie.gouv.fr, le 26 novembre 2001)

Rechercher