Conseil des ministres du 12 septembre 2001. La rentrée scolaire. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 12 septembre 2001. La rentrée scolaire.

Personnalité, fonction : LANG Jack.

FRANCE. Ministre de l'éducation nationale

ti : Le ministre de l'éducation nationale a présenté une communication sur la rentrée scolaire.

Plus de douze millions d'élèves et d'étudiants des classes supérieures sont accueillis par 1 322 000 agents, dont 876 000 professeurs, dans 70 300 écoles, collèges et lycées, publics et privés. Par rapport à la rentrée 2000, le taux d'encadrement s'est amélioré, notamment dans les collèges, grâce à l'effort budgétaire consenti en faveur de l'éducation et au plan pluriannuel de création d'emplois.

Certaines perspectives sont communes à tous les niveaux d'enseignement et viennent enrichir le système scolaire autour de quatre grands objectifs : renouveler les enseignements et la pédagogie, renforcer l'égalité à l'école, améliorer la formation, le recrutement et l'organisation du travail des personnels et rénover la vie scolaire.

La rentrée 2001 marque des avancées notables dans tous ces domaines, notamment pour la formation des maîtres, la lutte contre la violence à l'école, la relance de l'internat, le développement de l'éducation artistique et culturelle et la maîtrise des outils modernes de l'information et de la communication.

Les orientations prioritaires pour l'école primaire concernent l'apprentissage de la langue française, le développement des langues vivantes, l'éducation artistique et culturelle et l'achèvement du plan de rénovation de l'enseignement scientifique. Les nouveaux programmes font l'objet, en ce début d'année scolaire, d'une consultation de l'ensemble des enseignants.

La réforme du collège se met en place à la rentrée 2001. Elle concerne d'abord la classe de 6ème en privilégiant l'accueil, l'intégration et l'accompagnement de la progression des élèves.

La réforme du lycée - séries générales - entre dans sa troisième année d'application. Elle porte particulièrement, cette année, sur les classes terminales. De nouvelles structures et de nouveaux horaires d'enseignement entrent en vigueur, notamment avec l'introduction de l'éducation civique, juridique et sociale et, selon un dispositif souple, des travaux personnels encadrés. Ces derniers constituent une épreuve facultative supplémentaire au baccalauréat. La rénovation du contenu des enseignements se poursuit en accordant une large place à la consultation des enseignants.

Le lycée professionnel, qui connaît un accroissement significatif de ses effectifs en première année de CAP et en seconde professionnelle, met en ¿uvre des innovations pédagogiques importantes. Il s'agit d'instaurer des classes à projet artistique et culturel, d'introduire l'éducation civique, juridique et sociale, de généraliser les projets pluridisciplinaires à caractère professionnel, et de garantir le suivi des élèves en période de formation en entreprise.

Rechercher