Conseil des ministres du 19 décembre 2001. La réforme de la formation des maîtres. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 19 décembre 2001. La réforme de la formation des maîtres.

Personnalité, fonction : LANG Jack.

FRANCE. Ministre de l'éducation nationale

ti : Le ministre de l'éducation nationale a présenté une communication sur la réforme de la formation des maîtres.

Il s'agit d'abord de mesures visant à assurer une plus grande égalité des chances entre les candidats. Ainsi, l'accès aux préparations aux certificats d'aptitude au professorat de l'enseignement secondaire (CAPES) sera, dès septembre 2002, de droit pour tous les candidats se présentant pour la première fois à ces concours. De même, les concours de professeurs des écoles seront organisés de telle sorte que, dès la session 2002, ceux-ci puissent se présenter à la fois en Île-de-France puis, à une autre date, dans les autres régions. Enfin, le programme de ces concours sera désormais national : il sera fixé par un arrêté publié au début de l'année 2002.

Par ailleurs, la formation théorique des futurs enseignants sera renforcée. Les universités ont été invitées à leur proposer une formation générale et disciplinaire mieux adaptée à leur métier. Dans le même esprit, dès cette année, ont été instituées dans les IUFM des dominantes de formation, en arts, en éducation physique et sportive et en langue vivante. Parallèlement, un certificat de compétence en langues sera exigé de tout futur professeur des écoles.

Enfin, la professionnalisation des cursus sera accentuée. Les universités, en liaison avec les instituts universitaires de formation des maîtres (IUFM), organiseront des stages en établissement, qui deviendront obligatoires pour tout candidat aux concours à partir de l'année 2002 - 2003. En outre, la formation en IUFM sera en principe confiée à des enseignants en double affectation, assurant d'une part un service à l'école, au collège ou au lycée, et, d'autre part, un service en IUFM. En 2ème année, elle sera essentiellement orientée vers la pratique du métier et son analyse. Un cahier des charges et un cadrage national préciseront dès le mois de janvier les orientations pédagogiques, plus pratiques et plus concrètes, de cette deuxième année de formation.

Un dispositif d'accompagnement des professeurs nouvellement nommés est expérimenté dès cette année en Île-de-France. Au terme de son évaluation, il pourra être progressivement généralisé.

Rechercher