Communiqué du secrétariat d'Etat à l'outre-mer, en date du 13 février 2002, sur l'ordonnance relative à la gestion et à la formation des instituteurs de Mayotte. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Communiqué du secrétariat d'Etat à l'outre-mer, en date du 13 février 2002, sur l'ordonnance relative à la gestion et à la formation des instituteurs de Mayotte.

ti : Christian Paul, secrétaire d'Etat à l'Outre-mer, a présenté ce jour, en Conseil des ministres, une ordonnance relative à la gestion et à la formation des instituteurs de Mayotte.

Cette ordonnance crée un institut de formation des maîtres, établissement public administratif, outil indispensable pour assurer aux instituteurs une formation initiale et continue, adaptée à leurs besoins.

Des décrets d'application préciseront les modalités de fonctionnement de l'Institut et définiront le nouveau statut des instituteurs de Mayotte.

Ainsi, ce nouveau dispositif dotera l'ensemble des instituteurs de l'île d'un véritable statut, dont ils sont actuellement dépourvus. L'objectif de l'Etat et de la collectivité départementale doit être de permettre l'accès à la fonction publique d'Etat, suivant des modalités qui seront arrêtées ultérieurement, conformément à l'engagement pris par MM. Jack LANG, ministre de l'Education nationale, et Christian PAUL, secrétaire d'Etat à l'Outre-mer, dans la lettre qu'ils ont adressée le 5 février, à M. BAMANA, Président du Conseil général.

Ces mesures visent à garantir un enseignement de qualité aux jeunes Mahorais . Elles accompagnent un effort sans précédent en faveur de constructions scolaires. En effet, d'ici à 2006, 11 établissements scolaires - collèges, lycées, lycées professionnels- seront construits. Plus de 680 millions de francs,* qui s'ajoutent aux 500 millions de francs prévus au contrat de développement, y seront consacrés. Le Secrétaire d'Etat à l'Outre-mer proposera au Conseil général de signer une convention spécifique prévoyant les engagements réciproques de l'Etat et de la Collectivité.

Ainsi, les jeunes Mahorais disposeront d'un système éducatif renforcé et auront en main les atouts du développement durable de Mayotte.

* près de 104 millions d'Euros

(Source : http://www.outre-mer.gouv.fr)

Rechercher