Déclaration de M. Jean-Claude Gayssot, ministre de l'équipement, des transports et du logement, sur le report de la réouverture des tunnels du Fréjus et du Mont-Blanc pour des raisons de sécurité, Val d'Aoste, le 13 décembre 2001. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Jean-Claude Gayssot, ministre de l'équipement, des transports et du logement, sur le report de la réouverture des tunnels du Fréjus et du Mont-Blanc pour des raisons de sécurité, Val d'Aoste, le 13 décembre 2001.

Personnalité, fonction : GAYSSOT Jean-claude.

FRANCE. Ministre de l'équipement, des transports et du logement

Circonstances : Rencontre avec le ministre italien de l'équipement et des transports, M. Pietro LunardiI au Val d'Aoste, le 13 décembre 2001

ti : Je me suis rendu jeudi dernier dans le Val d'Aoste avec mon homologue Pietro Lunardi pour faire le point de la situation, en présence des deux sociétés française et italienne, de la société chargée de l'exploitation, des chefs des délégations au comité de sécurité et du maître d'oeuvre.

Mon collègue et moi-même avons convenu de la nécessité d'ouvrir le tunnel aux véhicules légers dès lors que les conditions de sécurité adaptées à ce trafic seront réunies. Chacun en comprend des raisons légitimes liées à l'économie touristique du Val d'Aoste et de la vallée de Chamonix.

Le comité de sécurité s'est réuni à nouveau hier, et les conditions nécessaires à l'ouverture rapide du tunnel aux seuls VL avec une sécurité maximale ont été arrêtées.

Chaque jour qui passe, des réserves sur les équipements tombent et les multiples réglages et mises au point s'accélèrent, même s'ils ne permettent pas encore de réaliser les exercices indispensables des services publics prévus pour l'ouverture du trafic.

La haute technologie des équipements et de leur gestion jamais atteinte dans un ouvrage de cette nature, a engendré des délais complémentaires de mise au point.

Je le regrette mais l'impératif de sécurité fait loi.

Mon collègue italien et moi-même sommes tenus informés, jour par jour, de l'évolution de la situation.

Vous comprendrez aujourd'hui que je ne donnerai pas de date précise de réouverture, les estimations optimistes des techniciens dans un passé récent ayant du être démenties. Sachez que la mobilisation est totale et tout sera fait pour que l'ouverture se fasse le plus rapidement possible sans aucune concession au regard de la sécurité, mais je dois vous confirmer que l'ouverture aux VL avant les fêtes ne pourra être tenu compte tenu des mises au point nécessaires.

En ce qui concerne les modalités d'exploitation des tunnels du Fréjus et du Mont-Blanc, notamment pour les poids lourds, je viens de recevoir le compte-rendu de la concertation régionale conduite par le Préfet de Région Rhône avec les élus, les socio-professionnels, les associations et les organisations professionnelles et syndicales et qui s'est déroulée dans un climat apaisé. Cela ne veut pas dire qu'il y a convergence des points de vue mais les arguments ont été développés dans la plus grande clarté.

Je vais recevoir jeudi les organisations nationales professionnelles et syndicales du transport routier.

Dès lors, je serai en capacité d'arrêter, avec mon collègue italien, les conditions d'exploitation de ces deux tunnels avec l'état d'esprit de ne céder en rien sur la sécurité sans pénaliser l'activité économique.

(Source http://www.equipement.gouv.fr, le 20 décembre 2001)

Rechercher