Déclaration de M. Georges Sarre, président du Mouvement des citoyens, sur le projet de la Commission européenne visant à instaurer le "ciel unique européen" d'ici à 2005, Assemblée nationale, le 5 décembre 2001. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Georges Sarre, président du Mouvement des citoyens, sur le projet de la Commission européenne visant à instaurer le "ciel unique européen" d'ici à 2005, Assemblée nationale, le 5 décembre 2001.

Personnalité, fonction : SARRE Georges.

FRANCE. Mouvement des citoyens, président

Circonstances : Question au Gouvernement au sujet du projet de "ciel unique européen" à l'Assemblée nationale le 5 décembre 2001

ti : Monsieur le Ministre,

Les personnels de l'aviation civile s'inquiètent du projet de la Commission européenne visant à instaurer, d'ici à 2005, le " ciel unique européen ".

De quoi est-il question ?

La Commission européenne envisage d'imposer au niveau européen un nouveau cadre décisionnel et réglementaire. Il est notamment question d'abolir les frontières en matière de gestion de l'espace aérien, d'instaurer une autorité régulatrice communautaire autonome ou encore d'ouvrir l'espace aérien militaire aux activités civiles.

Ces propositions peuvent apparaître inspirées par le bon sens. Toutefois, nous ne devons pas nous laisser abuser.

Le " ciel unique européen " consiste à la fois à transférer les responsabilités et les compétences des Etats-membres à une bureaucratie totalement autonome du pouvoir politique et à transformer le ciel européen en un marché unique du contrôle aérien en vue de sa libéralisation. La privatisation se profile et nous savons que profits et sécurité ne riment pas. Autrement dit, ce projet cherche à reproduire dans le ciel les mécanismes qui sur mer permettent de faire naviguer des bateaux-épaves.

Plus extravagant, en prévoyant d'appliquer le " ciel unique " aux activités militaires, ce projet va mettre sous tutelle l'armée de l'air. En d'autres termes, ce projet rogne un peu plus de notre indépendance nationale et de notre souveraineté.

Monsieur le Ministre, quelle est la position du gouvernement ? Quels sont ses priorités et ses choix ?


(Source http://www.mdc-France.org, le 11 décembre 2001)

Rechercher