Déclaration de M. Jean-Claude Gayssot, ministre de l'équipement, des transports et du logement, en réponse à une question d'actualité sur la réouverture du tunnel du Mont-Blanc, à l'Assemblée nationale, le 30 janvier 2002. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Jean-Claude Gayssot, ministre de l'équipement, des transports et du logement, en réponse à une question d'actualité sur la réouverture du tunnel du Mont-Blanc, à l'Assemblée nationale, le 30 janvier 2002.

Personnalité, fonction : GAYSSOT Jean-claude.

FRANCE. Ministre de l'équipement, des transports et du logement

Circonstances : Réponse à une question d'actualité à l'Assemblée nationale le 30 janvier 2002

ti : Les travaux, comme vous l'avez constaté sur place, sont achevés. Vous y êtes pour quelque chose puisque dans votre rapport sur ce sujet, vous aviez préconisé ces travaux.

Les exercices de sécurité sont en cours et se passent bien, et je n'ai pas cédé aux pressions tendant à rouvrir le tunnel avant qu'ils aient eu lieu. Dès qu'ils seront achevés, vers le 4 février, et que la commission de sécurité se sera prononcée, nous le rouvrirons d'abord aux véhicules légers, puis, quelques jours plus tard, aux poids lourds, sur la base d'un alternat très court pour éviter tout stockage de camions.

En ce qui concerne le ferroutage, le Premier ministre s'est engagé, le 29 janvier 2001, de manière déterminée dans cette voie. Il s'agit de multiplier les transports par rail et aussi par mer : j'ai mis en place, avec l'Italie et l'Espagne, une organisation du cabotage maritime.

Pour le ferroutage, un nouveau type de wagons va circuler dès mars, et à la fin de l'année l'équivalent de 50 000 camions passeront par le rail. Quand les travaux du tunnel du Mont-Cenis seront terminés, ils seront 300 000, et dès que la liaison Lyon-Turin sera réalisée, un million de poids lourds seront transportés par le rail. C'est une évolution souhaitée par tous les habitants des vallées concernées, mais c'est aussi l'intérêt de la France et de l'Europe tout entière.

(source http://www.diplomatie.gouv.fr, le 6 février 2002)

Rechercher