Interview de Mme Michèle Alliot-Marie, présidente du RPR, dans "La Lettre de la nation" le 5 février 2002, sur la censure par le Conseil constitutionnel des lois sur la Corse, les 35 heures et la modernisation sociale, établies et adoptées par la majorité de la gauche plurielle. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Interview de Mme Michèle Alliot-Marie, présidente du RPR, dans "La Lettre de la nation" le 5 février 2002, sur la censure par le Conseil constitutionnel des lois sur la Corse, les 35 heures et la modernisation sociale, établies et adoptées par la majorité de la gauche plurielle.

Personnalité, fonction : ALLIOT MARIE Michèle.

FRANCE. RPR, président

ti :

Rechercher