Interview de M. Michel Sapin, ministre de la fonction publique et de la réforme de l'Etat, à lacampagne.service-public.fr le 9 janvier 2002, sur le développement de l'administration électronique et la place du portail service-public.fr dans les relations entre l'administration et les citoyens. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Interview de M. Michel Sapin, ministre de la fonction publique et de la réforme de l'Etat, à lacampagne.service-public.fr le 9 janvier 2002, sur le développement de l'administration électronique et la place du portail service-public.fr dans les relations entre l'administration et les citoyens.

Personnalité, fonction : SAPIN Michel.

FRANCE. Ministre de la fonction publique et de la réforme de l'Etat

Circonstances : Lancement de la campagne de communication du site "service-public.fr le 9 janvier 2002

ti : Le chantier de l'administration électronique a été lancé en 1998, dans le cadre du programme d'action gouvernemental pour l'entrée de la France dans la société de l'information (PAGSI). Après quatre ans de travail, quel bilan en tirez-vous ? Quelles en seront les prochaines grandes étapes ?

Ce chantier gouvernemental, qui associe tous les ministères et que je coordonne, est couronné de succès - même si ces réussites ne font que nous conduire à chaque fois à des projets plus ambitieux. Les résultats sont avant tout concrets pour l'usager : en quatre ans, plus de 4 500 sites publics ont été ouverts et la qualité de ces sites se renforce rapidement. Déjà, on peut utiliser sur service-public.fr 110 téléservices entièrement en ligne, du paiement de l'impôt à l'inscription aux concours d'enseignants en passant par le suivi de ses remboursements de sécurité sociale, la demande en ligne du casier judiciaire, ou le service " Allosécu ", qui permet de savoir, sur internet ou par téléphone, où en est un remboursement que l'on attend.

Ces réalisations et l'accroissement des attentes des usagers vis-à-vis de l'administration électronique ont conduit le gouvernement, en novembre 2001, à engager une nouvelle phase du développement de l'administration électronique :

o d'ici à 2005, chaque citoyen disposera de mon.service-public.fr, son site personnalisé pour toutes ses démarches administratives ;
o chaque usager pourra conserver en ligne, en toute sécurité et confidentialité, les pièces justificatives et les documents résultant de ces démarches ;
o les progrès doivent également être visibles pour les usagers qui se rendent au guichet ou qui utilisent le téléphone ;
o les consultations des citoyens et des acteurs économiques et sociaux sur les projets de l 'administration seront développés ;
o tous les agents publics pourront obtenir un " passeport pour l'internet public ", qui leur sera proposé en ligne en 2002.


Dans la mise en place de l'e-administration, quelle place a pris le portail service-public.fr, quel rôle lui attribuez vous ?

Service-public.fr, le portail de l'administration française, est au c¿ur des services publics en ligne. C'est surtout la démonstration de l'efficacité de l'administration électronique : avec ses 2700 fiches pratiques, ses 1600 questions/réponses, ses 1100 formulaires imprimables et les 110 téléservices auxquels il donne accès, c'est la première réponse à toutes les questions que peuvent se poser un usager ou un agent sur les démarches administratives.

Service-public.fr est également un projet mené de manière totalement innovante depuis son ouverture, en octobre 2000, par La Documentation française - qui coordonne un réseau interministériel de plusieurs dizaines d'intervenants. Le portail fait fi de toutes les frontières entre administrations et fournit à l'utilisateur l'ensemble des informations et des services nécessaires pour préparer et effectuer une démarche. C'est un travail immense, qui se nourrit du travail effectué sur Admifrance depuis 1998, mais également sur le 3615 VOSDROITS depuis bien plus longtemps. On est bien loin d'une vision de l'informatique qui s'opposerait aux agents publics : avec service-public.fr, ce sont les hommes et les femmes du service public qui viennent au-devant des attentes des usagers.


Dans les missions quotidiennes des agents de la fonction publique, que peut apporter service-public.fr?

Rien n'est plus désagréable, voire désespérant, pour un agent public que de ne pas savoir renseigner un usager, ou de lui donner un renseignement faux. Or les agents publics, trop souvent, sont mal renseignés sur les procédures précises, ou sur les modifications qui interviennent régulièrement. C'est notamment le cas quand il faut renseigner un usager sur une procédure qui n'est pas directement traitée par le guichet auquel il s'adresse, parce que c'est le plus proche, ou celui qu'il connaît le mieux : celui de la mairie, bien souvent. Service-public.fr est donc une mine pour les agents afin de mieux renseigner, de mieux aider, les usagers. Il aide donc les agents à être plus polyvalents et plus autonomes.

Et puis, il ne faut pas oublier que plusieurs téléservices offerts par service-public.fr s'adressent aux administrations elles-mêmes : c'est notamment le cas des services aux enseignants, qui sont nombreux en ligne (suivi de carrière, recrutement et affectation, activités pédagogiques).


Quels sont pour vous, les enjeux de la communication interne liée au lancement de la campagne de communication grand public du site?

Les agents publics peuvent être fiers de la manière dont les administrations sont présentes en ligne : en quelques années, un travail considérable a été abattu. Service-public.fr, qui est aujourd'hui une référence internationale admirée par nos partenaires, notamment européens, est leur site : il reflète leur activité, les services concrets qu'ils offrent à nos concitoyens; il symbolise également l'unité des fonctions publiques en permettant d'accéder à tous les sites publics, que ce soient ceux des ministères, des collectivités territoriales, des services déconcentrés de l'Etat, des établissements publics, des organismes de sécurité sociale, etc.

Mais service-public.fr n'évoluera, ne restera utile et juste, que si tous les agents s'en saisissent, s'ils en font l'outil privilégié de leur information, s'ils font connaître à leurs équipes les nouveautés qu'ils mettent en ¿uvre dans leur administration. Service-public.fr, pour les agents, cela ne doit pas être un " sens unique " : ils ne doivent pas hésiter à proposer des modifications, des évolutions, des idées nouvelles. Ce n'est que de cette façon que nous mettrons la puissance des technologies de l'information au service de tous les services publics.


(source http://lacampagne.service-public.fr, le 7 mars 2002)

Rechercher