Lettre de M. Robert Hue, président du PCF, à M. Jacques Chirac, Président de la République, demandant une intervention d'urgence de la communauté internationale en faveur de Yasser Arafat, président de l'Autorité palestinienne, Paris le 21 septembre 2002. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Lettre de M. Robert Hue, président du PCF, à M. Jacques Chirac, Président de la République, demandant une intervention d'urgence de la communauté internationale en faveur de Yasser Arafat, président de l'Autorité palestinienne, Paris le 21 septembre 2002.

Personnalité, fonction : HUE Robert.

FRANCE. PCF, président

ti : Monsieur le Président de la République,

La situation alarmante dans laquelle se trouve le Président Yasser Arafat assiégé par les troupes israéliennes dans son quartier général de Ramallah, les menaces qui pèsent sur sa vie, appellent une intervention d'urgence de la communauté internationale.

Les prétextes invoqués par le gouvernement israélien sont irrecevables, alors que les autorités palestiniennes ont très fermement condamné les récents attentats terroristes, et qu'un dialogue sur la sécurité était amorcé.

Dans ce moment d'extrême gravité la France a une responsabilité particulière pour empêcher le pire.

La réunion imminente du Conseil de sécurité de l'ONU devrait adopter des décisions fermes imposant au gouvernement israélien la levée du siège du Président de l'Autorité palestinienne et garantissant sa sécurité et sa liberté de circulation.

Pour notre part, nous considérons que la France, avec ses partenaires européens, devrait exercer toutes les pressions nécessaires et prendre toutes les initiatives utiles pour le retrait des forces israéliennes des territoires palestiniens, conformément aux résolutions du Conseil de sécurité et aux recommandations de l'Assemblée générale de l'Organisation des Nations unies, pour l'envoi d'une force d'interposition internationale, et pour la reprise du processus politique de négociation.


Je vous prie recevoir, Monsieur le Président de la République, mes salutations respectueuses.

(source http://www.pcf.fr, le 23 septembre 2002)

Rechercher