Déclaration de Mme Claudie Haigneré, ministre déléguée à la recherche et aux nouvelles technologies, et interview dans "La Dépêche du Midi" sur l'innovation et la prospective, la politique de la recherche et l'aide à la création d'entreprises et sur le rôle de la France dans la construction d'un espace européen de recherche, Toulouse le 23 octobre 2002. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de Mme Claudie Haigneré, ministre déléguée à la recherche et aux nouvelles technologies, et interview dans "La Dépêche du Midi" sur l'innovation et la prospective, la politique de la recherche et l'aide à la création d'entreprises et sur le rôle de la France dans la construction d'un espace européen de recherche, Toulouse le 23 octobre 2002.

Personnalité, fonction : HAIGNERE Claudie.

FRANCE. Ministre délégué à la recherche et aux nouvelles technologies

Circonstances : Allocution de clôture du Salon international de l'Innovation et de la prospective à Toulouse (Haute-Garonne) le 23 octobre 2002

ti : C'est un grand honneur et une joie d'être présente parmi vous aujourd'hui et d'inaugurer la 11ème édition du Salon International de l'Innovation et de la Prospective. Une joie mêlée de l'émotion que j'éprouve à retrouver cette ville qui m'a tant donné ces dernières années, où tant de liens professionnels et d'amitié se sont tissés, notamment autour du CNES et de ses équipes, cette ville blessée qui renaît aujourd'hui.

Je ne vous cacherai pas que cette 11ème édition du SITEF revêt une importance particulière cette année, pour nous tous ici présents et pour la population toulousaine dans son ensemble, puisque c'est la première manifestation économique tournée vers l'avenir depuis la terrible explosion de l'usine AZF en Septembre 2001. La Chambre de commerce et d'industrie de Toulouse a su en effet regrouper tous les acteurs concernés par l'innovation et la prospective et donner ainsi non seulement la preuve du courage des habitants de Toulouse et sa région mais également une image forte du dynamisme de l'agglomération toulousaine et de la région Midi-Pyrénées. J'ai eu de nombreuses discussions avec mes amis toulousains sur ce terrible drame qui a touché les universités, les laboratoires, les entreprises et la population dans son ensemble; elles m'ont confirmé que tout en faisant ¿uvre de mémoire vous aviez le regard tourné vers l'avenir et le développement de votre cité. Cette manifestation est un remarquable exemple de votre volonté et de votre courage : je m'en réjouis et je vous en félicite très sincèrement.

Ce salon revêt une grande importance pour moi. Il est dédié à l'innovation et à la prospective, et, comme vous le savez, l'innovation est une priorité pour la politique de ce Gouvernement et pour celle que je souhaite conduire dans le cadre de mes attributions. En collaboration étroite avec le ministère de l'Economie, des Finances et de l'Industrie, le Ministère délégué à la Recherche et aux Nouvelles Technologies joue un rôle moteur dans l'élaboration, actuellement en cours, d'un plan national de mobilisation en faveur de la recherche et de l'innovation qui sera présenté en conseil des ministres à la fin de l'année. Ce plan pour l'innovation sera au c¿ur de la politique économique ambitieuse du Gouvernement destinée à insuffler l'élan indispensable à une nouvelle croissance. Dès qu'il sera plus mûr, nous le partagerons et l'affinerons avec vous.

Je souhaite néanmoins partager dès maintenant avec vous quelques-unes des orientations principales de cette politique de recherche et de soutien à l'innovation que je considère nécessaires pour notre pays, et qui devraient trouver leur déclinaison dans le cadre d'une action régionale, et en particulier en région toulousaine.

Une de nos priorités consiste bien sûr à soutenir et renforcer la recherche. Il faut renforcer la recherche fondamentale, socle de tout l'édifice de la recherche et du développement et mobiliser le potentiel de nos chercheurs et enseignants-chercheurs en donnant aux plus créatifs d'entre eux les moyens de participer pleinement à la compétition scientifique internationale. C'est la logique de l'excellence. Pour soutenir cette logique, nous avons déjà créé 400 postes de post-docs sur le territoire français.. Il faut aussi renforcer la recherche en entreprise à côté de la recherche académique. Nous avons besoin d'une forte implication des industriels aux côtés de la recherche académique. Je crois dans le pouvoir d'une recherche partenariale renforcée : de l'exploitation des complémentarités entre recherche publique et privée naîtra une synergie porteuse d'innovation et de croissance.

L'augmentation de la propriété intellectuelle en France et en Europe est également l'une de nos priorités. Augmenter la propriété intellectuelle, cela signifie augmenter la prise de brevets, mais aussi mieux gérer et mieux valoriser les portefeuilles de brevets.

Consolider et compléter les mesures en faveur de la création et de l'accompagnement des jeunes entreprises est aussi au c¿ur de notre politique pour la Recherche et l'Innovation. La loi de 1999 sur l'innovation et la recherche a été une première étape importante mais insuffisante : nous étudions les aménagements ou compléments qui pourraient s'avérer nécessaires. L'aide à la création et au développement de jeunes entreprises innovantes est l'un des axes de travail majeurs du Gouvernement. Dans cette optique nous examinons la question de leur environnement fiscal, des incubateurs et fonds d'amorçage et nous étudions le dossier des fondations de recherche.

Une autre priorité est le renforcement de l'esprit d'entreprendre auquel je suis très attachée comme les autres membres du Gouvernement. Je souhaite qu'un effort particulier soit consacré à la sensibilisation et à la formation des jeunes étudiants, tout particulièrement les doctorants, et des chercheurs à l'entrepreneuriat.

Enfin l'une des orientations prioritaires de cette politique est de redonner à la France un rôle moteur dans la construction effective de l'Espace européen de la recherche. C'est notre ambition. Nous souhaitons voir nos universités, nos organismes de recherche et nos entreprises s'ouvrir plus encore que maintenant aux échanges internationaux et figurer aux meilleurs rangs dans la compétition scientifique et technologique internationale. J'invite chacun d'entre vous à s'investir vigoureusement dans ce grand chantier.

Je suis convaincue que ce salon international est un lieu privilégié pour mener à bien les grandes orientations que je viens de vous présenter et je serai très attentive aux conclusions et propositions qui en seront issues.

Je sais que votre région possède de nombreux atouts académiques et industriels pour participer activement à ces grandes orientations car vous avez été, à de nombreuses reprises, des pionniers pour l'innovation et la valorisation de la recherche : je citerai à titre d'exemples :

Le concept de laboratoire commun entre laboratoires publics et privés, qui rejoint notre priorité de recherche partenariale, et qui a été inventé au Laboratoire d'Analyse et d'Architecture des Systèmes. Vous avez su mettre en ¿uvre cette recherche partenariale avec succès à de nombreuses reprises en particulier dans les domaines des Sciences pour l'ingénieur et des Sciences du Vivant ; de nombreux industriels y ont participé tels Motorola, EADS, Siemens, Astrium, les laboratoires Pierre Fabre et d'autres encore. Ces partenariats sont ancrés fortement dans cette région et je ne peux que vous encourager à les poursuivre et à les renforcer ;
Votre implication forte dans la préparation du 6e PCRD qui m'a amenée à retenir le Centre National de Recherche Technologique (CNRT) "Aéronautique et Espace" comme point de contact national pour l'Espace et l'Aéronautique, et le pôle universitaire européen de Toulouse associé à l'INRA comme point de contact national pour la sécurité alimentaire et la qualité des aliments ;
Votre rôle moteur aux niveaux européen et mondial dans les domaines de l'Aéronautique et de l'Espace : en effet les organismes publics implantés dans votre Région, le Centre spatial de Toulouse du CNES, ou le Centre de Toulouse de l'ONERA pour ne citer que les plus importants ainsi que les entreprises de renommée internationale qui y sont implantées placent votre ville et votre région au tout premier rang européen et même mondial ;
Vos fortes compétences académiques et industrielles dans le domaine des micro et nanotechnologies m'ont conduite à choisir Toulouse et plus particulièrement le site du Laboratoire d'Analyse et d'Architecture des Systèmes pour y implanter une des quatre centrales de technologie que je souhaite voir installer, les trois autres sites étant celui du LETI (Laboratoire d'Electronique et de Technologie de l'Information) à Grenoble, de l'Institut d'Electronique, de Microélectronique et de Nanotechnologie à Lille et, à Paris, de l'Institut d'Electronique Fondamentale et l'Institut de Photonique et de Nanotechnologie. Ce réseau de quatre grandes centrales a pour objectif de placer la France au niveau des plus grandes nations dans un domaine-clef dont les retombées toucheront la quasi-totalité des secteurs académiques : Santé, Transports, Télécommunications, etc.
Pour toutes ces raisons et pour les liens professionnels et personnels nombreux qui me lient depuis longtemps à Toulouse, j'ai tenu à inaugurer cette édition du SITEF. Au-delà de cette inauguration, j'ai souhaité également que le Ministère chargé de la Recherche et des Nouvelles Technologies soit fortement impliqué dans cette manifestation internationale. Pour cela, j'ai décidé de décentraliser la direction de la technologie durant ces 3 jours à Toulouse pour qu'elle soit à votre écoute sur le terrain : une vingtaine de ces membres seront présents à vos côtés, à commencer par Alain Costes, son directeur. N'hésitez donc pas à contacter ces responsables qui seront présents à toutes les manifestations et sur le stand du ministère. Nous avons organisé en particulier les Entretiens de l'innovation et de la technologie centrés autour de 2 types de conférences :

Des conférences de bilan et de prospective de plusieurs réseaux nationaux de recherche et d'innovation technologique scientifiques et industrielles reconnus aux niveaux national et européen : espace, aéronautique, micro et nanotechnologies, technologies logicielles, transports, sciences du vivant, énergie¿ ;

Des conférences d'information sur les actions que mène le Ministère de la recherche en matière de création d'entreprises de technologies innovantes, d'appui technologique aux PME-PMI, de partenariat technologique, de formation par la recherche en entreprises, autant de domaines où vous avez su développer des actions tout à fait exemplaires que ce soit, par exemple, au niveau de l'incubateur Midi-Pyrénées, du fonds d'amorçage FAM ou du réseau de développement technologique. Ces conférences qui ont débuté ce matin réunissent plus de 1500 participants : preuve éloquente s'il en est de la nécessité de ces entretiens de l'Innovation et de la Technologie qui participeront, j'en suis persuadée, à la construction d'une société de l'intelligence, d'une France de la connaissance qui soit aussi une France de la croissance maîtrisée et du progrès partagé.
J'attends beaucoup des conclusions de ces conférences pour rendre nos procédures toujours plus lisibles, plus simples et plus en adéquation avec les besoins que vous exprimerez.

Enfin, j'ai grandement apprécié la visite des stands que je viens d'effectuer, même si je n'ai pas pu m'arrêter auprès de chacun. Elle m'a confirmé la haute qualité de ce SITEF 2002 auquel je souhaite tout le succès qu'il mérite avec des échanges, des contacts nombreux et fructueux et sans doute la naissance de partenariats entre tous les acteurs de l'innovation et de la prospective dans différents domaines et entre le secteur public et le privé. Je compte sur chacun de vous, acteurs au quotidien de l'innovation et de la technologie, confiants et réunis ici, pour que vous mettiez en commun vos expertises et que vous vous mobilisiez à nos côtés, afin qu'ensemble nous puissions relever le défi d'une innovation forte et générétrice de croissance économique et de progrès social. Nous relèverons ce défi avec chacun de vous : pour cela, vous serez des partenaires essentiels à nos côtés, et nous resterons à vos côtés, comme nous le sommes très concrètement pendant cette manifestation.

J'aurais souhaité prolonger ma présence parmi vous et ce d'autant plus que je sais que les délégations internationales et les congressistes se retrouveront ce soir et demain à la Cité de l'Espace dont j'ai l'honneur d'être la marraine et dont je sais que vous apprécierez la qualité et la diversité des activités qu'elle propose à nos concitoyens, en particulier les plus jeunes d'entre eux.

Je vous remercie de votre attention.

(Source http://www.recherche.gouv.fr, le 24 octobre 2002)

Rechercher