Conseil des ministres du 24 juillet 2002. Les mesures en faveur de l'égalité professionnelle et salariale. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 24 juillet 2002. Les mesures en faveur de l'égalité professionnelle et salariale.

Personnalité, fonction : AMELINE Nicole.

FRANCE. Ministre délégué à la parité et à l'égalité professionnelle

ti : La ministre déléguée à la parité et à l'égalité professionnelle a présenté une communication relative aux mesures en faveur de l'égalité professionnelle et salariale.

Cette communication rappelle les enjeux de l'égalité professionnelle et présente 25 propositions à mettre en oeuvre en cinq ans pour une nouvelle politique de l'égalité salariale.

Les enjeux sont tout à la fois d'efficacité économique et d'équité sociale. Ils traduisent aussi l'exigence nouvelle d'un meilleur équilibre entre la vie professionnelle et la vie familiale. Une articulation renouvelée des temps de vie peut constituer un levier de changement dans l'organisation du travail, ainsi qu'un facteur de performance individuelle et collective.

Les priorités de l'action du Gouvernement en matière d'égalité professionnelle et salariale s'organisent autour des axes suivants :

- faire de la formation professionnelle l'instrument de l'égalité des chances entre les femmes et les hommes. Il s'agit notamment d'assurer un élargissement des choix professionnels proposés aux jeunes filles, d'adapter l'offre de formation initiale aux perspectives d'emploi, de sensibiliser l'ensemble de la communauté éducative aux questions d'égalité et de parité et d'éliminer les stéréotypes liés au sexe dans les manuels scolaires ou les publications destinées à la jeunesse ;

- agir sur la détermination des éléments de la rémunération, pour réduire les inégalités. Les partenaires sociaux seront incités à négocier sur la transparence des échelles de valeur et critères utilisés dans le processus de formation des rémunérations ainsi qu'à revaloriser les minima inscrits dans les conventions de branche ;

- promouvoir la mixité professionnelle dans l'entreprise et la fonction publique, dans tous les métiers et aux postes de responsabilité ;

- mieux articuler les temps professionnels et familiaux. Les employeurs seront incités à s'engager dans cette voie.

La politique de l'égalité professionnelle et salariale fait intervenir de nombreux acteurs (Union européenne, Etat, collectivités territoriales, partenaires sociaux et société civile). Elément clé du dialogue social, l'égalité salariale fera l'objet d'une table ronde à l'automne prochain et une conférence de l'égalité professionnelle se tiendra à l'approche de la prochaine journée internationale des femmes, le 8 mars 2003.

Rechercher