Conseil des ministres du 11 septembre 2002. La rentrée scolaire. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 11 septembre 2002. La rentrée scolaire.

Personnalité, fonction : FERRY Luc.

FRANCE. Ministre de la jeunesse, de l'éducation nationale et de la recherche

ti : Le ministre de la jeunesse, de l'éducation nationale et de la recherche a présenté une communication sur la rentrée scolaire.

12 438 000 élèves ou étudiants des classes supérieures des lycées - soit une baisse de 15 000 par rapport à 2001 - ont été accueillis par 1 339 000 personnes, dont 888 000 enseignants, au sein de 69 300 écoles, lycées et collèges publics ou privés.

Les quatre priorités retenues répondent aux difficultés persistantes de notre système éducatif, parmi lesquelles il convient de citer l'échec précoce scolaire favorisé par l'insuffisante maîtrise de la langue, le creusement des écarts et des difficultés au collège et les sorties sans qualification et sans diplôme de 150 000 jeunes du système éducatif.

1 - Mettre en place un plan de prévention de l'illettrisme afin d'assurer l'acquisition des savoirs fondamentaux.

La priorité est accordée à la langue française par une pratique quotidienne effective et renforcée de la lecture et de l'écriture.

D'autres mesures s'adressent aux enfants présentant les plus grandes difficultés, notamment l'expérimentation de classes de CP à effectifs très réduits (une centaine de classes de 10 élèves) et un recours spécifique aux nouvelles technologies.

2 - Favoriser une meilleure articulation entre l'enseignement général et l'enseignement professionnel dès le collège, par l'expérimentation de classes en alternance et le rapprochement entre le collège et le lycée professionnel.

3 - Restaurer l'autorité et la responsabilité, assurer la paix à l'école par une prévention accrue de la violence.

Une centaine " d'ateliers relais " verront le jour, prolongeant le dispositif des 250 " classes relais " dans le but de resocialiser et de rescolariser progressivement des élèves très difficiles, en partenariat avec les associations éducatives et de jeunesse.

L'extension du dispositif " Ecole ouverte " permettra sur deux ans le doublement du nombre d'établissements ouverts.

Le suivi pédagogique des centres éducatifs fermés sera assuré par l'éducation nationale selon des modalités s'inspirant à la fois de celles de l'enseignement pénitentiaire et de celles des "dispositifs relais".

4 - Le livret de l'engagement

Un livret de l'engagement, qui sera distribué en janvier prochain dans tous les établissements scolaires, les points d'information jeunesse et les missions sociales d'insertion, présentera aux jeunes les grands types d'engagement (caritatifs ou humanitaires, culturels, civiques, économiques) avec des exemples d'actions, des propositions de projets et des conseils pratiques. Un site internet apportera des informations complémentaires.

Rechercher