Message de M. Jacques Chirac, Président de la République, à l'occasion du séminaire national sur l'enseignement du fait religieux, Paris le 5 novembre 2002. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Message de M. Jacques Chirac, Président de la République, à l'occasion du séminaire national sur l'enseignement du fait religieux, Paris le 5 novembre 2002.

Personnalité, fonction : CHIRAC Jacques.

FRANCE. Président de la République

Circonstances : Séminaire national interdisciplinaire sur l'enseignement du fait religieux, Paris le 5 novembre 2002

ti : La laïcité est un des principes fondateurs de notre démocratie : quel sens, quel contenu lui donnons-nous ? Comment l'Ecole de la République doit-elle concevoir son enseignement pour faire vivre cette laïcité dans la société française d'aujourd'hui et de demain ? C'est la question à laquelle vous avez entrepris de répondre en organisant, sur la base du rapport remis par M. Régis DEBRAY, ce séminaire national sur l'enseignement du fait religieux. Je suis heureux de m'associer à ses travaux et d'en saluer les participants.

Dans le monde d'aujourd'hui, la tolérance et la laïcité ne peuvent pas trouver de base plus solide que la connaissance et le respect de l'autre. Car c'est du repli sur soi et de l'ignorance que se nourrissent les préjugés et les communautarismes.

Renforcer la connaissance des religions, améliorer l'enseignement du fait religieux dans l'ensemble des matières concernées, au collège et au lycée, suivre ses manifestations dans l'histoire, dans les arts, dans la culture de chacun, tout cela confortera l'esprit de tolérance chez nos jeunes concitoyens, en leur donnant les moyens de mieux se respecter les uns les autres.

C'est pourquoi je me réjouis du coup d'envoi que constitue ce séminaire national interdisciplinaire et je salue la naissance de l'Institut européen des sciences des religions, qui réunira nos meilleurs spécialistes. Je forme les meilleurs voeux pour la conduite de vos travaux et je vous remercie.

Jacques CHIRAC

Rechercher