Lettre de M. Jacques Chirac, Président de la République, à l'occasion de l'élection de M. Luis Inacio "Lula" Da Silva à la présidence du Brésil, sur la coopération franco-brésilienne, Paris le 20 décembre 2002. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Lettre de M. Jacques Chirac, Président de la République, à l'occasion de l'élection de M. Luis Inacio "Lula" Da Silva à la présidence du Brésil, sur la coopération franco-brésilienne, Paris le 20 décembre 2002.

Personnalité, fonction : CHIRAC Jacques.

FRANCE. Président de la République

Circonstances : Investiture du président brésilien Luiz Ignacio Lula da Silva, le 1er janvier 2003 à Brasilia

ti : Monsieur le Président, Cher Ami,


M. Léon BERTRAND, Secrétaire d'Etat au tourisme, élu de la Guyane, me représentera à la cérémonie au cours de laquelle vous serez investi dans les fonctions de Président de la République fédérative du Brésil.

Je l'ai chargé, en mon nom et en celui du peuple français, de vous transmettre mes voeux les plus chaleureux de réussite pour l'accomplissement de votre mandat.

Vous avez placé votre présidence sous le signe de la responsabilité et de l'espoir, pour répondre à l'aspiration du peuple brésilien à un Brésil fort, solidaire et ouvert sur le monde. Je tiens à vous assurer que la France vous apportera tout son soutien dans l'accomplissement de votre mission.

Nos deux pays, liés par l'histoire, la culture et l'amitié entre nos peuples, ont construit un partenariat stratégique qui s'inscrit dans notre engagement commun en faveur d'un monde multipolaire et d'une mondialisation à visage humain. Je souhaite que nous puissions ensemble donner un nouvel élan à ce partenariat.

Les domaines dans lesquels nos deux pays ont intérêt à coopérer sont nombreux.

Je pense aux grands dossiers de la mondialisation qui seront abordés dans le cadre de la présidence française du G8 en 2003. Le Brésil sera pour la France un interlocuteur essentiel pour faire progresser les initiatives que nous voulons prendre en faveur de l'éradication de la pauvreté, du développement durable et de la maîtrise de la mondialisation financière.

La France appuie le renforcement du Mercosul, que vous avez placé au coeur de votre politique extérieure, et soutient la conclusion d'un accord d'association entre nos deux ensembles régionaux.

Sur le plan bilatéral, nos coopérations sont nombreuses mais pourraient être développées dans plusieurs domaines, notamment l'industrie de la défense, la sécurité publique, l'agriculture familiale, la lutte contre le SIDA en Afrique et la protection de l'environnement.

Enfin, en sa qualité de pays amazonien, la France a, comme le Brésil, une responsabilité particulière dans la protection de la forêt. Dans ce domaine, je souhaite que nos deux pays agissent de concert en Amazonie, notamment par la création d'un grand parc naturel sur notre frontière commune.

La tenue de la commission générale franco-brésilienne, au printemps, à Paris, sera l'occasion de tracer les grandes lignes de notre coopération bilatérale.

Je serais très heureux de vous recevoir en visite officielle à Paris, dès que possible, pour discuter avec vous de l'ensemble de ces sujets.

Je vous prie d'agréer, Monsieur le Président, l'expression de ma très haute considération.

Bien amicalement,


Rechercher