Communiqué du ministère de l'intérieur, de la sécurité intérieure et des libertés locales, en date du 4 juillet 2003, sur le dispositif mis en place pour la 90e édition du Tour de France. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Communiqué du ministère de l'intérieur, de la sécurité intérieure et des libertés locales, en date du 4 juillet 2003, sur le dispositif mis en place pour la 90e édition du Tour de France.

ti : Pour assurer le bon déroulement de la 90ème édition du Tour de France, qu'il s'agisse du passage de la caravane publicitaire ou de la course cycliste et surtout de la sécurité du public, le Ministère de l'Intérieur, de la Sécurité Intérieure et des Libertés Locales met en place un très important dispositif.

Cette épreuve sportive considérée comme le plus important spectacle gratuit attire, chaque été, le long des routes, des millions de personnes.

Ce Tour centenaire en 20 étapes du 5 juillet au 27 juillet 2003 au départ de PARIS se révèle donc un événement sportif qui s'accompagnera, plus que d'habitude, de festivités diverses.

L'aspect réglementaire du Tour de France, notamment les questions de circulation et de sécurité routières, a été traité par la circulaire ministérielle du 18 juin préparée par la Direction des Libertés Publiques et des Affaires Juridiques et adressée aux préfets concernés.

1- Pour toute la durée du Tour de France et pour son accompagnement, il s'agit tout d'abord :

· des 45 motocyclistes de l'escadron de la Garde Républicaine qui sont chargés :

- d'assurer la dérivation des véhicules officiels juste avant la ligne d'arrivée ;
- de dégager et de faciliter l'accès, puis l'évacuation des parkings officiels ;
- de contrôler l'accès à la salle de presse.

· de l'équipe police nationale, 10 policiers, dirigée par un commissaire féminin, composée de 6 officiers et d'un commissariat mobile, animé par un brigadier major et 2 gardiens de la paix.
Sa mission est de préparer, sur chaque site, l'arrivée de l'étape dans les heures qui précèdent en aidant les services locaux, d'assurer des missions de surveillance sur le Tour et d'accueillir, dans le commissariat mobile, les plaignants pour les petits vols, les dégradations...

2 - Pour le prologue, le départ, les 20 étapes et l'arrivée du Tour :

Le déplacement du Tour de France en région parisienne et sur les routes de France et d'Espagne attire d'immenses foules, et chaque étape mobilise d'importants effectifs de policiers et de gendarmes, cependant variables d'une étape à l'autre. Au total, les forces de sécurité intérieure suivantes sont mises à contribution, une même unité, notamment de force mobile, pouvant être employée et comptée plusieurs fois. Le total cumulé se présente ainsi :

- préfecture de police..............................................4 + 100
- gendarmerie nationale dont gendarmes mobiles...10 929 dont 1 622 EGM
- police nationale dont CRS....................................13 371 dont 6 000 CRS

Ces effectifs sont évidemment modulables et quelques unités mobiles pour faire face à d'éventuels troubles à l'ordre public peuvent parfois s'y ajouter.

Dans la capitale, qu'il s'agisse de la présentation le 4 juillet, du prologue le 5, de la première étape le 6, puis de l'arrivée, le 27 juillet, les effectifs sont très importants, surtout pour la dernière étape sur les Champs-Elysées et pour la parade du centenaire.

Quant à l'incursion en Espagne du 20 juillet 2003, les autorités espagnoles ont été sollicitées pour faciliter le déroulement de la course et le passage des policiers français sur leur territoire.

La première étape du 6 juillet entre PARIS et SAINT-DENIS à travers les départements de la région Ile-de-France mettra en oeuvre 2 300 policiers et gendarmes des forces territoriales et des forces mobiles.

Par ailleurs, pendant toute la durée du Tour, environ 15 000 sapeurs-pompiers veilleront sur la sécurité du public et celle des coureurs. Sur un plan technique, 2 officiers experts en prévention sont chargés des questions de sécurité, d'hygiène, et assurent des contacts avec les services départementaux d'incendie et de secours concernés par le Tour.

Il est enfin à signaler que, pour la première fois, les sapeurs-pompiers seront présents au sein de la caravane publicitaire avec deux véhicules. Ils rejoindront les 2 véhicules de la police nationale et les 4 véhicules de la gendarmerie nationale qui informent sur le recrutement pour promouvoir leurs métiers et carrières.

Le Ministre de l'Intérieur, de la Sécurité Intérieure et des Libertés Locales suivra dimanche 6 juillet une partie de la 1ère étape entre Montgeron et Fontainebleau.


(Source : http://www.interieur.gouv.fr, le 18 juillet 2003)

Rechercher