Déclaration de Mme Noëlle Lenoir, ministre déléguée aux affaires européennes, en réponse à une question d'actualité sur les mesures gouvernementales pour promouvoir la citoyenneté européenne, notamment par la régionalisation du mode de scrutin des élections européennes, dans l'enseignement, pendant la journée d'appel de préparation à la défense et par la présence du drapeau européen lors des manifestations sportives, à l'Assemblée nationale, le 29 octobre 2003. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de Mme Noëlle Lenoir, ministre déléguée aux affaires européennes, en réponse à une question d'actualité sur les mesures gouvernementales pour promouvoir la citoyenneté européenne, notamment par la régionalisation du mode de scrutin des élections européennes, dans l'enseignement, pendant la journée d'appel de préparation à la défense et par la présence du drapeau européen lors des manifestations sportives, à l'Assemblée nationale, le 29 octobre 2003.

Personnalité, fonction : LENOIR Noelle.

FRANCE. Ministre délégué aux affaires européennes

Circonstances : Réponse à une question d'actualité à l'Assemblée nationale, le 29 octobre 2003

ti : Monsieur le Président,
Mesdames et Messieurs les Députés,
Monsieur le Député Bernard Schreiner,


Vous avez tout à fait raison de souligner qu'à l'heure de la Constitution européenne, l'Europe doit se faire au plus proche des citoyens. C'est d'ailleurs le sens de la régionalisation du mode de scrutin que le gouvernement a voulue pour les prochaines élections européennes du 13 juin. C'est aussi pourquoi nous nous réjouissons que plusieurs mesures aient été prises dans le cadre du projet de Constitution, - souvent à notre demande - comme par exemple l'extension des compétences du Parlement européen, mais aussi l'association directe - et c'est nouveau - des parlements nationaux au contrôle de la subsidiarité. Sans parler d'une innovation tout à fait importante : le droit d'initiative citoyenne qui permettra, si un million de signatures sont réunies, d'obliger la Commission à engager une procédure législative.

Je vous remercie aussi de prendre en compte ce qui va être fait par le gouvernement. A la demande et sous l'autorité du Premier ministre, j'ai établi un plan d'action pour rendre l'Europe plus citoyenne et plus proche de nous. Ce plan se décline en trois thèmes : la pédagogie, - qui implique l'écoute - le civisme et les symboles.

La pédagogie d'abord. Avec Xavier Darcos et Luc Ferry, cela veut dire l'enseignement d'une langue étrangère dès l'école primaire, l'introduction de l'Europe dans les cours de toutes les classes élémentaires et enfin, la multiplication des sections européennes, notamment dans les lycées professionnels.

Le deuxième axe est le civisme. Le civisme, c'est aussi l'écoute, la faculté de compréhension et d'adaptation. Le gouvernement a décidé que serait délivré à tout jeune à l'âge de sa majorité, lors de la journée d'appel à la préparation à la défense, un livret du citoyen européen, dont le contenu sera précisé en liaison avec Michèle Alliot-Marie et qui précisera les droits mais aussi les devoirs de chacun. Il sera personnalisé et donné à la suite d'un entretien explicatif.

Le symbole, c'est le drapeau, notre drapeau européen. Nous allons demander avec Jean-François Lamour, que ce drapeau soit présent sur les maillots des sportifs et aussi lors des compétitions sportives. Le sport est populaire, l'Europe doit être populaire. Merci de votre écoute

(Source http://www.diplomatie.gouv.fr, le 3 novembre 2003)

Rechercher