Conseil des ministres du 26 février 2003. La santé des jeunes en milieu scolaire. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 26 février 2003. La santé des jeunes en milieu scolaire.

Personnalité, fonction : DARCOS Xavier.

FRANCE. Ministre délégué à l'enseignement scolaire

ti : Le ministre délégué à l'enseignement scolaire a présenté une communication relative à la santé des jeunes en milieu scolaire.

Cette action s'inscrit dans le cadre de la politique de santé publique. Elle s'organise autour de trois axes principaux.

1 - Repérer les troubles et en assurer le suivi

Les élèves bénéficieront systématiquement de trois consultations de prévention au cours de leur scolarité, contre une seule visite médicale en fin de maternelle aujourd'hui.

La visite médicale réalisée en maternelle sera progressivement avancée en moyenne section, pour détecter plus tôt les troubles susceptibles d'entraver la scolarité des enfants.

Le signalement et la prise en charge des urgences psychiques détectées à l'école seront améliorés, grâce à une concertation accrue entre les professionnels de l'éducation nationale et le secteur de la santé mentale.

Dans chaque département sera mis en place un accompagnement personnalisé des familles, pour assurer le suivi des avis donnés lors des visites médicales.

2 - Eduquer à la santé

Le dispositif actuel en matière d'éducation à la santé fera l'objet d'une évaluation par l'inspection générale de l'éducation nationale et l'inspection générale des affaires sociales, qui formuleront des propositions pour le rendre plus effectif et plus performant.

En application de la loi du 4 juillet 2001 relative à l'interruption volontaire de grossesse et à la contraception, des dispositions seront prises pour que l'ensemble des élèves, depuis l'école jusqu'au lycée, bénéficient de trois séances annuelles d'éducation à la sexualité.

Le partenariat avec la mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie sera renforcé, avec des crédits augmentés pour l'action en milieu scolaire.

La loi " Evin " sera strictement appliquée dans l'enceinte des établissements scolaires, tant par les élèves que par les adultes. Les élèves souhaitant engager une démarche de sevrage tabagique trouveront un accompagnement dans les infirmeries scolaires.

Dans les établissements, la présence de distributeurs de boissons sucrées et d'aliments hypercaloriques sera limitée, tandis que l'installation de fontaines à eau sera généralisée. L'application des directives sur l'équilibre des repas servis dans le cadre de la restauration scolaire sera contrôlée.

L'enseignement des gestes de premier secours sera systématisé, pour les enseignants comme pour les élèves.

3 - Mobiliser

Dès la rentrée 2004, près de 600 étudiants en médecine seront appelés à réaliser des stages en milieu scolaire.

Au niveau régional, la cohérence sera assurée entre le volet santé du projet académique, le schéma régional d'éducation pour la santé et le futur programme régional de santé.

Il sera créé, pour conseiller les ministres chargés de l'éducation nationale et de la santé, un comité d'experts issus des diverses disciplines scientifiques s'intéressant aux modes de vie et à la santé de l'enfant et de l'adolescent en milieu scolaire.

Rechercher