Conseil des ministres du 14 mai 2003. Le développement des technologies de l'information et de la communication appliquées à l'enseignement. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 14 mai 2003. Le développement des technologies de l'information et de la communication appliquées à l'enseignement.

Personnalité, fonction : DARCOS Xavier.

FRANCE. Ministre délégué à l'enseignement scolaire

ti : Le ministre délégué à l'enseignement scolaire a présenté une communication relative au développement des technologies de l'information et de la communication appliquées à l'enseignement.

Malgré les efforts importants engagés par l'Etat et les collectivités territoriales pour l'informatisation des établissements scolaires, les nouvelles technologies restent inégalement employées par les élèves et les enseignants. Les initiatives foisonnent, sous l'impulsion d'équipes motivées, mais se développent de manière peu structurée, faute d'un pilotage d'ensemble.

L'action du Gouvernement poursuit deux objectifs : permettre aux élèves, aux enseignants et aux parents de bénéficier de l'apport des technologies innovantes dans le domaine éducatif ; contribuer, au travers de l'école, à la construction de la " République numérique ".

La coopération entre l'Etat et les collectivités territoriales pour l'équipement des établissements sera renforcée par la loi de décentralisation, qui prévoira, notamment, la mise en place d'un Conseil territorial de l'éducation.

Un effort particulier sera fait pour l'équipement informatique et de la diffusion des technologies de l'information et de la communication dans les écoles primaires. Pour assurer la disponibilité des matériels, un dispositif d'assistance et de maintenance sera mis en oeuvre dans les académies. D'ici 2007, chaque élève, chaque enseignant et chaque famille disposeront d'un accès personnel à un espace numérique de travail où ils trouveront les informations et les services qui leur sont nécessaires. Cinq millions d'euros seront consacrés à ces projets en 2003.

Les élèves malades ou handicapés bénéficieront des mêmes conditions d'équipement et de services que leurs camarades, afin de préserver la continuité de leur scolarité. Un effort sera fait pour l'équipement en ordinateurs portables des centres scolaires hospitaliers.

Pour assurer la généralisation des technologies de l'information et de la communication, le Centre national de documentation pédagogique animera, dès l'automne 2003, deux nouvelles structures :

- un pôle national des contenus numériques pour l'enseignement scolaire, chargé de mettre en oeuvre la politique définie en la matière, qui développera les coproductions public/privé et diffusera des produits et des services numériques auprès des établissements scolaires ;

- une agence pour la promotion des usages éducatifs, qui effectuera un recensement qualitatif des bonnes pratiques éducatives des technologies et animera un réseau d'échange et de partage de ces usages.

Le déploiement de l'Espace numérique des savoirs, qui permet actuellement à 1 500 établissements scolaires d'accéder gratuitement aux éléments fondamentaux de la connaissance, sera poursuivi (1,5 million d'euros en 2003). La télévision éducative sur Internet, développée en collaboration avec France 5, viendra enrichir ce service.

La protection des élèves contre les contenus illicites sur l'Internet sera assurée par la mise en place d'un réseau de vigilance qui s'appuiera sur une cellule nationale. L'accès aux sites répréhensibles sera bloqué par les logiciels de filtrage installés dans les académies.

Un certificat optionnel " informatique et internet " sera proposé dans les instituts universitaires de formation des maîtres aux futurs enseignants dès la rentrée de 2004. La formation continue des enseignants dans le domaine des technologies sera développée en coopération avec les industriels. La formation des élèves sera renforcée, dès la prochaine année scolaire, par la mise en place du brevet informatique et internet en classe de 3ème.

Rechercher