Conseil des ministres du 29 octobre 2003. L'égalité professionnelle. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 29 octobre 2003. L'égalité professionnelle.

Personnalité, fonction : AMELINE Nicole.

FRANCE. Ministre délégué à la parité et à l'égalité professionnelle

ti : La ministre déléguée à la parité et à l'égalité professionnelle a présenté une communication sur l'égalité professionnelle.

L'égalité professionnelle entre les hommes et les femmes est un investissement social qui favorise le dynamisme et la croissance économiques. Les femmes constituent un vivier de compétences dont la société moderne a besoin tant pour la création d'entreprises que pour l'amélioration de leurs performances.

Pour progresser sur la voie de l'égalité, le Gouvernement a fait le choix de la concertation et du dialogue social. Engagée dès le mois de juillet 2002, la concertation sur l'égalité professionnelle s'est concrétisée par l'organisation d'une table ronde le 19 décembre 2002, d'une conférence de l'égalité le 6 mars 2003, d'une rencontre avec les partenaires sociaux le 15 juillet 2003 et d'un déplacement en Suède et en Finlande, les 6 et 7 octobre 2003, auquel étaient conviés les partenaires sociaux.

Parallèlement, la question de l'égalité professionnelle entre les hommes et les femmes a été prise en compte dans le cadre des négociations menées à l'occasion de la réforme des retraites et de la formation professionnelle.

Ce travail de concertation a débouché sur l'adoption ou l'amélioration de dispositifs destinés à :

- faciliter l'accès ou le retour à l'emploi des femmes, notamment dans le cadre du plan national d'action pour l'emploi ;

- augmenter les chances des jeunes filles et des femmes des quartiers éligibles à la politique de la ville de voir aboutir leurs initiatives grâce à un nouveau dispositif de soutien à la création d'entreprises ou d'activités ;

- améliorer l'accès des femmes aux postes de responsabilité dans la fonction publique ;

- assurer l'égalité au sein de l'entreprise pour les couples d'entrepreneurs ;

- faciliter l'accès des femmes au financement de l'initiative par la réforme du Fonds de garantie à l'initiative des femmes (FGIF) ;

- élargir l'éventail des formations et des métiers accessibles aux jeunes filles ;

- valoriser la prise en compte de l'égalité professionnelle par les entreprises (dans l'égal accès aux postes de responsabilité, l'égalité de rémunérations,¿) ; en accord avec les partenaires sociaux, un label " égalité ", destiné à faire connaître les entreprises qui prennent en compte la dimension de l'égalité professionnelle dans la gestion des ressources humaines et dans l'organisation de l'activité ou de la production, sera élaboré ;

- encourager les comportements vertueux en matière d'égalité, notamment par la réalisation d'un guide des bonnes pratiques de l'égalité professionnelle en entreprise

- renforcer la lutte contre la discrimination au travail ; une autorité indépendante de lutte contre toutes les formes de discrimination sera créée en 2004 ;

- et à mieux évaluer les progrès de l'égalité.

Les progrès de l'égalité professionnelle entre les hommes et les femmes doivent permettre de conforter le modèle social français et d'en faire un modèle pour l'Europe.
[UD 6]

Rechercher