Allocution de M. Jacques Chirac, Président de la République, à l'occasion de l'inauguration du tramway de Bordeaux, Bordeaux le 21 décembre 2003. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Allocution de M. Jacques Chirac, Président de la République, à l'occasion de l'inauguration du tramway de Bordeaux, Bordeaux le 21 décembre 2003.

Personnalité, fonction : CHIRAC Jacques.

FRANCE. Président de la République

Circonstances : Inauguration du tramway de la Communauté urbaine de Bordeaux, Bordeaux le 21 décembre 2003

ti : 22 décembre 2003
Monsieur le Maire, Mon cher Alain,
Messieurs les Ministres,
Mesdames et Messieurs les Présidents, les élus, les Parlementaires,
Mesdames et Messieurs,

Je suis très heureux d'être aujourd'hui avec vous, à l'invitation d'Alain JUPPÉ, à Bordeaux, pour la première mise en service de ce tramway dont j'ai si souvent entendu parler avec passion par le Maire de Bordeaux, que j'étais comme impatient de voir si la réalité égalerait la fiction. Et je ne suis pas déçu.

Je remercie très chaleureusement le président et l'ensemble des élus de la Communauté Urbaine de Bordeaux de m'avoir convié à partager, avec tous les Bordelais, ce moment exceptionnel pour la ville. Un moment empli de la joie de voir un projet de très grande ampleur se réaliser, conformément à la vision que vous en aviez eue. Un moment de fierté légitime pour Bordeaux, pour sa communauté urbaine et pour tous les habitants de l'agglomération.

Car votre tramway, vous l'avez dit, mon cher Alain et c'est vrai, est unique et sa mise au point a demandé des années de travail et de mobilisation, mise au point qui s'est poursuivie, je crois, jusqu'aux dernières heures de la matinée, aujourd'hui ! Son allure, à la fois bienveillante et dynamique, a été conçue spécialement pour Bordeaux, par des Bordelais. Et j'ai pu apprécier, lors du trajet que nous venons d'emprunter, son confort, sa rapidité et son silence, qui se combinent avec de grandes vertus écologiques, et je sais que c'était pour vous, un souci fondamental.

J'ai relevé avec satisfaction que ce tramway est facilement accessible aux personnes à mobilité réduite. C'est essentiel. C'est ainsi que l'on peut intégrer les personnes handicapées à la vie dans nos villes et leur donner les moyens auxquels elles ont droit.

J'ai été impressionné par cette magnifique réalisation et je veux féliciter toutes celles et tous ceux qui y ont contribué, dans toutes les fonctions et dans tous les corps de métiers. Ainsi, les Bordelais sont récompensés de la patience dont ils ont su faire preuve pendant toute la durée des travaux. Je les en félicite et je les en remercie.

Les habitants vont très vite sentir un vrai changement. Tout semble avoir été pensé pour que Bordeaux soit progressivement transformé. En douceur mais aussi en profondeur. Je pense notamment au renouveau des quartiers, à la cohésion retrouvée de la ville, à la transformation des espaces publics et à la préservation de ce coeur historique qui rend Bordeaux si inoubliable.

Pour éviter de défigurer les rues par des caténaires disgracieux, le système d'alimentation par le sol, mis au point par Alstom, est particulièrement ingénieux. C'est une première mondiale, avec toute la magie, mais aussi tous les aléas inévitables, d'une prouesse qui frappe les imaginations. Cette première montre bien, Monsieur le Président d'Alstom, toutes les compétences exceptionnelles de la grande entreprise que vous conduisez et l'importance de son redressement pour l'économie de notre pays. Demain, le plus beau paquebot du monde, construit aussi par Alstom, quittera son berceau de Saint-Nazaire. Et mes pensées vont vers tous ceux qui le verront partir avec émotion et aussi avec le douloureux souvenir du terrible accident qui nous a endeuillés le mois dernier.

Comme Saint-Nazaire, comme La Rochelle où ont été construites les rames du tramway, Bordeaux est une ville tournée, vous l'avez dit, Monsieur le Maire, vers le grand large. Cette Garonne qui a tant apporté aux Bordelais, le tramway vous permet de la rendre à la fois plus proche, par la transformation des quais, et aussi plus rapide à franchir par le fameux Pont de Pierre.

Autour du tramway et du réseau qui va se mettre en place, c'est tout le système de déplacement qui a été revu, dans la concertation et l'équilibre entre les modes de transport. Et je souhaite que cette démarche fasse école dans notre pays. Les modes de transports individuels et collectifs sont naturellement complémentaires. Il n'y a pas lieu de les opposer. Il faut avant tout multiplier les possibilités de passer des uns aux autres.

C'est bien ce que vous réalisez à Bordeaux, en prévoyant des parcs-relais et garder des pistes cyclables, en restructurant le réseau de bus et en réorganisant les échanges interurbains par car ou par train. Tout est conçu intelligemment et humainement pour simplifier la vie. Je suis convaincu que les Bordelais vont très vite plébisciter leur tramway.

Le développement de Bordeaux et de sa région se poursuivra aussi par la réalisation de la ligne de TGV Sud-Europe Atlantique, qui mettra Paris à 2 heures de Bordeaux, et par la programmation de l'autoroute A65 vers Pau.

Mesdames et messieurs,

La réalisation du projet majeur qui nous réunit aujourd'hui est un signe qui ne trompe pas, celui d'une ville qui bouge, d'une ville où la qualité de la vie va de pair avec le dynamisme économique et l'esprit d'innovation, une ville où la mise en relation des quartiers et la mixité sociale organisée sont les meilleurs remèdes pour fortifier le sentiment d'appartenance à une même communauté.

En modernisant profondément les transports, en transformant physiquement la ville, c'est un état d'esprit nouveau que vous avez insufflé, Monsieur le Maire, et c'est tout le potentiel d'initiative et de créativité des Bordelaises et des Bordelais qui va maintenant pouvoir pleinement s'exprimer.

Je rends encore une fois hommage au travail mené par tous, sous l'impulsion de votre Président de la Communauté Urbaine de Bordeaux, Alain JUPPÉ, que je remercie à nouveau pour son invitation amicale à laquelle j'ai été particulièrement heureux de répondre et, compte tenu de la date, je souhaite à chacune et à chacun d'entre vous et au-delà à tous les Bordelais, à toutes les Bordelaises, ceci au sens étymologique du terme c'est-à-dire de toute la région de Bordeaux, mes voeux de bonne année et de bonnes fêtes de Noël !

Je vous remercie.

Rechercher