Communiqué de la Présidence de la République, à l'occasion de la réception des représentants catholiques, protestants, juifs et musulmans au Palais de l'Elysée, Paris, le 6 janvier 2004 | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Communiqué de la Présidence de la République, à l'occasion de la réception des représentants catholiques, protestants, juifs et musulmans au Palais de l'Elysée, Paris, le 6 janvier 2004

Personnalité, fonction : CHIRAC Jacques.

FRANCE. Président de la République

Circonstances : Voeux des autorités religieuses, Paris le 6 janvier 2004

ti : A l'occasion des cérémonies de voeux, le Président de la République a reçu les responsables des principales religions de notre pays. Pour la première fois, étaient rassemblés les représentants de l'Eglise catholique, des Eglises protestantes, du Judaïsme et du Culte musulman.

Le Président a souligné le sens de cette rencontre qui témoigne "des valeurs de respect, de dialogue et de liberté qui sont au coeur de l'identité de la France". Il a indiqué qu'elle était aussi "l'expression du dialogue serein, confiant et fécond qui existe dans notre pays entre l'Etat et les grandes religions". A cet égard, il a remercié ses interlocuteurs des efforts qu'ils déploient tant dans le dialogue inter-religieux qu'avec l'Etat, et les a invités à poursuivre dans cette voie "en faisant vivre une laïcité ouverte et généreuse qui permet la coexistence et le respect de tous, contribuant ainsi à la cohésion de la Nation". Les grandes religions contribuent à ce "vivre ensemble" sans lequel il n'est pas de communauté de destin."

Il a redit "qu'il ne s'agissait aujourd'hui ni de refonder ni de modifier les frontières de la laïcité. Il s'agit simplement pour la France de rester fidèle aux équilibres que se sont établis au fil des décennies et de réaffirmer, dans le respect mais aussi avec fermeté, un principe et des usages anciens dans notre pays."

Le Président a également rappelé que la République, profondément respectueuse de la liberté religieuse et de la liberté de conscience, entend les défendre et les protéger en s'opposant à toutes les manifestations d'intolérance.

Rechercher