Communiqués des services du Premier ministre, en date des 30 et 31 octobre 2004, sur la profanation du cimetière juif de Brumath et du cimetière municipal de Limoges. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Communiqués des services du Premier ministre, en date des 30 et 31 octobre 2004, sur la profanation du cimetière juif de Brumath et du cimetière municipal de Limoges.

ti : Condamnation de la profanation de tombes
dans le cimetière juif de Brumath

30-10-2004

Le Premier Ministre, Jean-Pierre RAFFARIN, vient d'apprendre avec émotion la profanation de nombreuses tombes dans le cimetière juif de Brumath.

Il condamne fermement cette profanation. Le caractère odieux de ces actes doit susciter une réaction d'indignation collective.

Des instructions ont immédiatement été données aux services compétents afin de mener les investigations nécessaires pour arrêter et déférer sans délai devant la justice les auteurs de ces actes scandaleux.

Le Premier Ministre a adressé à Monsieur Jean Kahn, Président du Consistoire central de France, une lettre où il exprime sa profonde solidarité dans cette douloureuse épreuve.

(Source http://www.premier-ministre.gouv.fr, le 26 novembre 2004)

Condamnation de la profanation de tombes
dans le cimetière municipal de Limoges

31-10-2004

Le Premier Ministre Jean-Pierre RAFFARIN a appris avec indignation la profanation d'une trentaine de tombes dans le cimetière municipal de Limoges.

Il condamne avec fermeté ces actes scandaleux qui prennent, dans le contexte des fêtes de la Toussaint, un relief tout particulièrement odieux.

Des instructions ont été données aux services compétents pour lancer les investigations nécessaires pour arrêter et déférer sans délai devant la justice les auteurs de ces actes.

Le Premier Ministre a écrit au Maire ainsi qu'à l'Evêque de Limoges pour leur faire part de la solidarité des Français.

(Source http://www.premier-ministre.gouv.fr, le 26 novembre 2004)

Rechercher