Déclaration de M. Gilles de Robien, ministre de l'équipement, des transports, de l'aménagement du territoire, du tourisme et de la mer, sur le bien fondé du choix de l'aéroport de Vatry pour le transport du fret, Vatry (Marne) le 21 octobre 2004. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Gilles de Robien, ministre de l'équipement, des transports, de l'aménagement du territoire, du tourisme et de la mer, sur le bien fondé du choix de l'aéroport de Vatry pour le transport du fret, Vatry (Marne) le 21 octobre 2004.

Personnalité, fonction : ROBIEN Gilles de.

FRANCE. Ministre de l'équipement, des transports, de l'aménagement du territoire, du tourisme et de la mer

Circonstances : Inauguration de l'aérogare de Vatry à Vatry le 21 octobre 2004

ti : Monsieur le Député,
Monsieur le Président du Conseil Régional,
Monsieur le Président du Conseil Général,
Mesdames et Messieurs les élus,
Monsieur le Préfet,
Mesdames et Messieurs,


Certains d'entre vous connaissent mon grand intérêt pour Vatry, ma confiance dans son développement, mon soutien, et la disponibilité de mes collaborateurs pour accompagner avec vous le développement de cet aéroport. Vous l'avez compris, c'est avec un très grand plaisir que je suis ici. L'événement d'aujourd'hui illustre à nouveau votre capacité à anticiper et à prendre en compte dès à présent les tendances lourdes du transport aérien.

Je sais que nous inaugurons aujourd'hui l'aérogare passagers et pourtant, j'espère que vous comprendrez, mon propos portera beaucoup plus sur l'activité fret de Vatry.

Cette aérogare passagers est à mon sens plutôt un complément et une valorisation d'une infrastructure déjà exceptionnelle. Ses atouts sont différents et cette aérogare s'inscrit plus dans une logique de proximité. J'ai pu constater lors de notre visite que vous avez su changer de registre, vous vous êtes adaptés pour passer du gigantisme nécessaire des installations de fret, à une conception très conviviale, confortable, et surtout à dimension humaine pour séduire les voyageurs. D'un autre coté, les atouts les plus forts au niveau national et probablement européen que nous devons continuer à valoriser ensemble restent liés au fret.

La détermination et le dynamisme du Conseil Général de la Marne et de ses partenaires publics et privés ont permis de construire à Vatry un formidable pôle dans les domaines des transports et de la logistique.

Cette initiative locale a rapidement trouvé un écho aux niveaux régional et national, et le pôle de Vatry est je crois un exemple remarquable de ce qui peut être fait, à l'initiative d'une collectivité, pour créer une nouvelle activité économique.

Le choix de développer une activité fret à Vatry plutôt qu'à Paris ou Bruxelles appartient aux professionnels du fret, mais cette décision dépend naturellement de l'environnement de ces deux aéroports. Ce qui est du ressort des pouvoirs publics, et c'est ce que nous faisons, c'est de créer un environnement qui favorise beaucoup plus nettement le développement de Vatry. Pour ce qui est du ressort du Gouvernement, nous mobilisons deux leviers. D'une part nous avons mis en place un encadrement très rigoureux à Roissy qui a déjà conduit à une baisse de près 15 % des vols la nuit et qui limite très fortement les nouveaux développements.

En plus des redevances qui doivent couvrir l'ensemble des coûts des prestations, nous avons aussi mis en place un système de taxe très pénalisant pour les vols nocturnes en Ile de France et pour les avions autorisés mais bruyants. D'autre part, le Gouvernement soutien les projets portés par les collectivités pour développer Vatry. Ce soutien prend plusieurs formes.

Le Gouvernement, a clairement reconnu le rôle de Vatry comme une partie incontournable du réseau d'aéroports indispensables à notre pays.

Ce fonctionnement en réseau est la seule solution acceptable par tous, et Vatry doit y jouer un rôle déterminant pour le fret.

Vatry à d'abord fait l'objet d'une attention particulière du Gouvernement pour conforter son excellente desserte terrestre lors du CIADT du 18 décembre 2003 sur la programmation des grandes infrastructures de transport.

Je citerai en particulier l'A34 dont la réalisation et sa connexion future au réseau belge vers Charleroi n'est évidemment pas sans intérêt pour Vatry comme l'a très justement souligné Monsieur le Président du Conseil général. Comme vous le savez, les études d'APS de ce qu'on appelle la branche ouest de l'Y ardennais sont aujourd'hui très avancées. L'enquête publique devrait être lancée avant l'été 2005.

L'aménagement en voie rapide de la RN4 présente également un enjeu très fort pour le développement de Vatry comme l'a souligné C. de Courson. La RN4 est importante au plan national.

L'État est engagé au côté de ses partenaires dans un programme de longue haleine pour sa mise à 2 fois 2 voies. Le doublement de la déviation de Sommesous dont les travaux sont en cours permettra de porter à 8 km le linéaire à 2 fois 2 voies en continu depuis l'A26. Le doublement de la déviation de Fère-Champenoise est la seconde grosse opération. Le contexte budgétaire très tendu n'a pas permis de lancer les travaux cette année. J'examinerai avec un intérêt tout particulier l'inscription d'une nouvelle tranche de travaux en 2005.

Et, cela d'autant plus qu'avec cette inauguration j'apprécie encore plus l'importance des travaux sur la RN4. J'ai sollicité le Premier ministre a cet effet.

Pour revenir à l'aérien, j'ai pu également présenter la vision stratégique du Gouvernement dans le domaine aéroportuaire à l'automne dernier et c'était dans ce contexte que j'étais venu à Vatry.

Depuis, vous avez pu constater que concrètement, mon Ministère a autorisé plusieurs compagnies à travailler à partir de Vatry. J'ai donné l'instruction à mes services de se limiter à appliquer les contraintes minimales imposées à tout avion par l'Union européenne, et d'accorder des autorisations systématiquement.

C'est ce qu'on pourrait appeler "Vatry ciel ouvert". Concrètement, au niveau international, la seule façon de le formaliser reste de proposer à nos partenaires de l'inscrire à chaque fois qu'un accord entre États doit être signé et c'est ce que nous faisons.

Aujourd'hui, c'est avec plaisir que je constate que cette activité économique impulsée par le Conseil Général et que nous soutenons tous ici se concrétise avec probablement un doublement de l'activité fret depuis un an, comme vous l'avez souligné Monsieur le Président et Monsieur le Député. Votre clairvoyance se confirme aussi par l'intérêt manifesté par un très grand opérateur de fret express depuis plusieurs mois. Ce grand intérêt de DHL pour Vatry a déjà permis d'atteindre un stade très avancé dans les sélections. Le Gouvernement a apporté, je crois, dans son domaine, comme le Conseil Général dans le sien, des réponses crédibles à chacune des nombreuses demandes formulées par DHL. Et ceci en complète concertation avec le député Charles de COURSON et le président du Conseil général René-Paul SAVARY, ce pool d'avocats infatigables à la cause de Vatry.

Quelle que soit la décision de cette entreprise, je suis convaincu que dans un avenir plus ou moins proche, les grands opérateurs de fret express qui travaillent essentiellement la nuit devront imaginer de poursuivre leur développement, qui est très rapide, sur des aéroports existants avec moins de riverains, et à terme uniquement sur des aéroports existants, isolés, bien équipés et desservis¿ Vous aurez reconnu Vatry.

La pression croissante et légitime des millions de riverains autour des aéroports des grandes agglomérations est le moteur de cette évolution.

Les débats sur les conditions du développement, ou non, de DHL à Bruxelles ont connu hier soir une évolution significative. DHL a annoncé l'arrêt du développement international dans la capitale de la Belgique. Face à cela, Vatry constitue une excellente réponse.

Cet aéroport est déjà bien desservi, et il le sera encore plus demain, avec des grands axes routiers, et une ligne TGV à proximité de 2007.

Pour conclure, je finirai sur un autre atout de Vatry, et c'est bien la combinaison de ces atouts qui m'a convaincue que Vatry doit assurer un rôle majeur dans le réseau des aéroports français : c'est la volonté politique et la volonté de concertation de tous les élus, pionniers dans ce projet, initiateurs et défenseurs. Votre volonté Mesdames, Messieurs les élus, pour un développement durable concerté, sans agression, mais toujours en recherchant les meilleures solutions respectueuses de l'environnement, respectueuses des hommes et des femmes qui habitent et souhaitent rester aux environs de Vatry.

Nous travaillerons en concertation avec vous avec intelligence et transparence pour que Vatry soit une chance pour la France.

(Source http://www.equipement.gouv.fr, le 22 octobre 2004)

Rechercher