Message de M. Jacques Chirac, Président de la République, en réaction aux graffitis antisémites retrouvés au Mémorial de Douaumont (Meuse), Paris le 16 mai 2004. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Message de M. Jacques Chirac, Président de la République, en réaction aux graffitis antisémites retrouvés au Mémorial de Douaumont (Meuse), Paris le 16 mai 2004.

Personnalité, fonction : CHIRAC Jacques.

FRANCE. Président de la République

Circonstances : Cérémonie organisée le 16 mai 2004 à Douaumont (Meuse) devant le mémorial des soldats juifs tombés pour la France à Verdun durant la première guerre mondiale

ti : S'il est des lieux symboliques de notre Nation, des lieux qui rassemblent les Français par-delà leurs différences, par-delà leurs origines, par-delà les clivages, Verdun est de ceux-là.

Les actes inqualifiables qui ont pris pour cible le Mémorial de Douaumont sont une blessure collective. En insultant la mémoire de nos soldats de confession juive qui ont donné leur vie pour la patrie, ils sont une offense à la Nation tout entière.

L'antisémitisme, le racisme, la haine de l'autre sont profondément contraires aux valeurs que tous les Français ont en partage.

Au-delà de la mobilisation pleine et entière des pouvoirs publics, au-delà de la détermination sans faille du Gouvernement, qui met tout en uvre pour que les coupables soient recherchés, jugés et punis avec toute la rigueur de nos lois, j'appelle chaque Française et chaque Français à la vigilance, au refus de la haine, au respect de l'autre.

La Liberté, l'Egalité, la Fraternité, gravées aux frontons de nos édifices et inscrites dans les textes fondateurs de la République, sont une exigence de chaque jour.

Il nous appartient à tous de servir, de défendre et de transmettre ces principes fondamentaux que nous avons reçus en héritage.


Jacques CHIRAC

Rechercher