Allocution de M. Jacques Chirac, Président de la République, présentant ses encouragements aux athlètes qui participent aux IXèmes Jeux Paralympiques d'Athènes, Paris le 10 septembre 2004. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Allocution de M. Jacques Chirac, Président de la République, présentant ses encouragements aux athlètes qui participent aux IXèmes Jeux Paralympiques d'Athènes, Paris le 10 septembre 2004.

Personnalité, fonction : CHIRAC Jacques.

FRANCE. Président de la République

Circonstances : Déjeuner de Jacques Chirac avec la délégation française participant aux IXèmes Jeux Paralympiques d'Athènes du 17 au 28 septembre 2004, à Paris le 10 septembre 2004

ti : Madame la Ministre, Monsieur le Ministre,
Monsieur le Président du Comité national olympique et sportif français,
Monsieur le Président, Cher André AUBERGER,


Juste un mot pour dire qu'une fois de plus je voudrais porter témoignage de la qualité exceptionnelle de votre dévouement et de votre implication dans le développement des jeux paralympiques, et plus généralement, du sport paralympique.
Je vous dis mon estime et mon amitié.
Mais maintenant j'en viens à l'essentiel.

Mesdames et Messieurs les sportifs,

C est toujours bien sûr avec le même plaisir que je me retrouve parmi vous, comme vous l'évoquiez, Monsieur le Président, dans cette résidence que nous avons inaugurée ensemble, il y a quelques années. Je suis très sensible, cher André AUBERGER, à ce que vous venez de dire et je vous remercie de votre accueil qui me va droit au coeur.

Dans quelques jours, Mesdames et Messieurs les sportifs, vous partirez pour la Grèce, afin de participer aux IXe Jeux Paralympiques d Athènes. Et j'ai souhaité, avant votre départ, vous adresser directement mes encouragements les plus chaleureux. Ceux qui viennent vraiment de l'estime et du coeur.

La France, vous l'avez dit, Monsieur AUBERGER, est tout entière derrière ses athlètes, elle est fière de leur engagement, de leur esprit sportif, elle est fière des 33 médailles qui ont déjà été acquises à Athènes, dans les disciplines les plus diverses.

Et elle sait que c'est désormais sur vous que portent nos espoirs. Effort, discipline, dépassement de soi : ces mots qui font la noblesse de l'esprit olympique,et du sport en général, ont pour vous, naturellement, toute leur valeur. Vous serez, le Président vient de le rappeler, 142 athlètes de très haut niveau à participer à la plus grande compétition sportive, et ceci en Grèce, là où cette compétition est née. Mes chers amis, voilà pour vous la dernière ligne droite avant ces Jeux d'Athènes. Oh ! Je sais les sacrifices, la persévérance, la passion qu'il a fallu à chacune et à chacun d'entre vous pour parvenir à ce très haut niveau. Je sais que vous vous employez désormais à peaufiner la préparation qui vous permettra d'atteindre le but ultime de tous vos efforts, participer à ces olympiades, bien sûr, mais aussi réaliser l'exploit dont vous rêvez.

La délégation française a obtenu, il y a quatre ans, à Sydney, 86 médailles. Ce résultat très remarquable a placé notre pays au 7e rang mondial. Il autorise aujourd hui, je le pense, les plus grandes ambitions. Je sais que toutes et tous, à l image de votre porte-drapeau, que je salue très cordialement, Joël JEANNOT, mais à qui je dis aussi toute mon estime et toute mon admiration, je sais que vous éprouvez cette soif de victoire, cette rage de vaincre qui vous aideront à repousser encore plus loin vos limites.

Pour préparer cette compétition, vos entraîneurs, les techniciens, tout l'encadrement qui vous accompagnent vous ont apporté leur soutien le plus constant et le plus attentif. Vous savez que vous pouvez compter sur leur talent, leur appui, leur compétence. Même dans les sports individuels, la victoire est toujours celle d'une équipe, d'un groupe qui a su transmettre les secrets de la compétition de haut niveau, entretenir la flamme de l'amitié, de l'émulation, des efforts, des sacrifices partagés. Je tiens à saluer la qualité et le professionnalisme de toutes celles et de tous ceux qui vous entourent et qui vous aident. Je souhaite leur rendre l'hommage qu ils méritent et leur exprimer aussi mon estime et mes félicitations pour le remarquable travail qu'ils effectuent auprès de vous.

Pour vous toutes et vous tous, mes chers amis, et tout spécialement pour vous, Mesdames et Messieurs les sportifs, Mesdames et Messieurs les champions, commence une formidable aventure. Vous allez vous battre contre le temps, contre vos concurrents, contre vous-mêmes. De longues années d'efforts, de souffrances aussi, vous ont permis de surmonter votre handicap. Aujourd'hui, l'exploit avec un grand "E" est à votre portée.

C est le fruit de la volonté, du courage, de la générosité, -des qualités qui sont essentielles aux champions-, et que vous cultivez au fond de vous depuis longtemps et avec un grand espoir ! Aussi le coeur du public et le chemin des podiums vous sont-ils ouverts avec, au bout, un bonheur immense. Celui de vos victoires !

Chers amis sportifs et champions, tout au long des dix jours de cette compétition acharnée et magnifique, nous serons à vos côtés pour vous soutenir. Vous allez représenter la France. Vous allez défendre nos couleurs. Vous le ferez avec enthousiasme, je le sais, avec ténacité, avec succès. Nous avons tous, en France, confiance en vous. La France est fière de vous. A nouveau, je tiens à vous exprimer à toutes et à tous, à chacune et à chacun d'entre vous, mes encouragements les plus vifs, les plus sincères et de tout coeur, je vous souhaite bonne chance !

Rechercher