Communiqué de la Présidence de la République, en date du 18 novembre 2005, sur les principales commémorations de 2005 en hommage aux anciens combattants des deux guerres mondiales, le 18 novembre 2005. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Communiqué de la Présidence de la République, en date du 18 novembre 2005, sur les principales commémorations de 2005 en hommage aux anciens combattants des deux guerres mondiales, le 18 novembre 2005.

Circonstances : Réunion du Haut Conseil de la mémoire combattante, à Paris le 18 novembre 2005

ti : Le Président de la République a réuni, ce vendredi 18 novembre 2005 au Palais de l'Elysée, le Haut Conseil de la mémoire combattante.

Le ministre délégué aux anciens combattants, M. Hamlaoui Mekachera, a présenté au Haut Conseil le bilan des principaux événements de mémoire de 2005. Les cérémonies organisées tout au long de l'année à l'occasion du 60ème anniversaire de la libération des camps et de la Victoire - notamment à Auschwitz en janvier, sur le parvis des Droits de l'homme à Paris en avril, au Struthof le 3 novembre et le 8 mai à Paris -, ont constitué de grands rendez-vous de mémoire, de recueillement et de vigilance.

Le Président de la République a approuvé les grandes orientations proposées par le ministre délégué aux anciens combattants pour la politique de mémoire en 2005. Cette année sera marquée par le 90ème anniversaire de la bataille de Verdun. Une grande cérémonie de mémoire sera organisée à Douaumont, en juin. Au cours de cette cérémonie sera inauguré le monument aux combattants musulmans morts pour la France pendant la 1ère guerre mondiale.

Dans le prolongement des commémorations de la création de l'Organisation des Nations-Unies, une cérémonie militaire aura lieu à Paris le 29 mai pour rendre hommage aux combattants qui ont été engagés depuis soixante ans au service du maintien de la paix. Cette manifestation sera en particulier l'occasion d'associer les combattants de la « quatrième génération du feu », c'est-à-dire ceux qui ont servi dans les très nombreuses opérations extérieures auxquelles la France a participé depuis 1962.

Lors de ce Haut Conseil, le Président de la République a retenu le principe d'obsèques solennelles de portée nationale pour le dernier poilu. Cette cérémonie, qui suscitera une forte émotion dans l'ensemble du pays, sera l'occasion de se souvenir de tous les soldats de la Grande guerre.

Sur le rapport du ministre délégué aux anciens combattants, le Chef de l'Etat a décidé que le 18 juin, anniversaire de l'Appel du Général de Gaulle, qui était commémoré à Paris et en province à l'initiative des associations, serait désormais une journée nationale non chômée.

Rechercher