Déclaration de M. Jean-François Lamour, ministre de la jeunesse, des sports et de la vie associative, sur le soutien du ministère de la jeunesse au développement de la bande dessinée, Angoulême le 27 janvier 2005. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Jean-François Lamour, ministre de la jeunesse, des sports et de la vie associative, sur le soutien du ministère de la jeunesse au développement de la bande dessinée, Angoulême le 27 janvier 2005.

Personnalité, fonction : LAMOUR Jean-François.

FRANCE. Ministre de la jeunesse, des sports et de la vie associative

Circonstances : Remise des prix "Jeunes talents" au Festival international de la bande dessinée à Angoulême le 27 janvier 2005

ti : Monsieur le Préfet,
Monsieur le Président du Conseil Général,
Monsieur le Maire,
Messieurs le président et le directeur du Festival,
Mesdames et messieurs les auteurs,
Chers amis,


C'est aujourd'hui un ministre au comble de l'enchantement et du ravissement qui se présente devant vous.

Un enchantement et un ravissement, au sens propre du terme, que j'ai plaisir à partager avec vous tous, jeunes créateurs et jeunes auteurs, professionnels de la bande dessinée, élus locaux et responsables du Festival.

Participer à cette 32è édition du Festival International de Bande Dessinée c'est vivre ensemble une immersion dans le rêve et l'imaginaire, indispensables pour avancer dans nos projets.

C'est une immersion exigeante pour celui ou celle qui s'y consacre et résolument en prise avec la réalité de notre société, son histoire, ses évolutions.

La créativité est soeur de ténacité et accompagne les mouvements d'une société, d'une époque.

ZEP, pourrait en témoigner. Lui qui, dès l'âge de 15 ans, s'est attaché à convaincre les éditeurs de publier ses oeuvres est reconnu aujourd'hui comme le " phénomène éditorial le plus important de ces dix dernières années ".

C'est fort de ce principe que je m'attache tout particulièrement, en tant que ministre de la jeunesse, à encourager et soutenir l'initiative et la créativité des jeunes en France et en Europe, à les aider à surmonter les obstacles et à valoriser la richesse qu'ils représentent pour notre société.

C'est avec une fierté particulière que je revisite également, en tant que ministre des sports et candidat à l'organisation des Jeux Olympiques en 2012, la relation privilégiée entre la Bande Dessinée et le sport qui se sont réciproquement enrichis de leur histoire commune.

I/ L'alliance du ministère de la jeunesse et du Festival, qui fête cette année son onzième anniversaire, se caractérise par son soutien à la jeune création française, européenne et francophone.

Les années 2005 et 2006 marqueront un approfondissement de cette coopération.Depuis 1994 en effet, le ministère de la jeunesse soutient l'opération " Jeunes Talents " organisée par le Festival, au travers d'un pavillon et d'un concours qui visent tous deux à détecter, promouvoir et accompagner les jeunes auteurs de bande dessinée.

Le concours " Jeunes Talents ", auquel ont participé cette année 400 candidats, permettra ce soir de décerner un prix à deux jeunes lauréats sélectionnés parmi les 20 finalistes dont les planches sont exposées au Pavillon.

Dès 2006, outre le maintien de mon soutien à ce prix, je m'engage à lui donner une dimension résolument européenne en favorisant la mobilité des jeunes créateurs, leur accueil en résidence et une meilleure diffusion de leurs oeuvres.

Je m'en entretiendrai dès demain avec monsieur Jan Figel, nouveau commissaire européen en charge de la jeunesse en visite à Paris.

Je m'attacherai également à promouvoir la jeune création dans le cadre de la francophonie, d'une part, en m'assurant de la présentation de l'exposition " Jeunes Talents " à Niamey, au Niger, dans le cadre des Jeux de la Francophonie fin 2005. D'autre part, en reforçant la coopération en ce domaine avec l'Office franco-québécois pour la jeunesse qui a organisé cette année le premier concours franco-québécois de bande dessinée.

Enfin, je souhaite donner plus de lisibilité et de poids à la jeune création littéraire, par une réforme des prix initiés en ce domaine dès 1981 par le ministère en charge de la jeunesse.

Ainsi, un nouveau prix intitulé " Envie d'écrire ! " sera créé dès cette année pour les jeunes de plus de 17 ans. Il se composera d'un " prix du premier roman ", du " prix de poésie Arthur Rimbaud " et du " Prix Jeunes Talents ".

II/ C'est, en outre, conscient de la vertu éducative et pédagogique de la bande dessinée que mon ministère a initié, au travers de cette discipline, une politique de promotion des activités de lecture et d'écriture que je souhaite amplifier.

Un programme intitulé " BD Loisirs Jeunesse " a été développé en 2004 dans les quatre départements de la région Poitou-Charentes, en partenariat avec le Festival, le Centre National de la Bande Dessinée et de l'Image, et la Direction de la protection judiciaire de la jeunesse.

Il a permis la formation d'une centaine d'animateurs, de bibliothécaires et d'éducateurs et offert à environ 5000 jeunes et enfants des animations autour de la bande dessinée.

Il sera étendu à la Bretagne et la Lorraine dès cette année.

III/ C'est enfin conscient de la formidable capacité de la bande dessinée à susciter l'enthousiasme et l'adhésion que je souhaite lui donner toute sa place aux côtés du sport et particulièrement de la promotion de la candidature de Paris à l'organisation des Jeux Olympiques en 2012.

Ainsi, en partenariat avec le Festival international de bande dessinée et le Centre national de la bande dessinée et de l'image, une grande exposition internationale sur le thème du " sport et des valeurs olympiques dans la bande dessinée " sera organisée à Paris en 2006.

En outre, si comme nous l'appelons tous de nos voeux, Paris est retenue le 6 juillet prochain comme ville organisatrice des Jeux Olympiques de 2012, j'associerai particulièrement la Bande Dessinée à la célébration et la promotion de cet événement.

Je mettrai en place une vaste opération d'accompagnement de l'organisation des Jeux par la Bande Dessinée et ferai appel au talent des jeunes auteurs et des auteurs professionnels afin qu'ils participent à la campagne de communication et de promotion des Jeux Olympiques entre 2006 et 2012.

Cette mobilisation pourra se traduire concrètement par l'illustration de la signalétique, des objets dérivés, des affiches, et par des animations.

La Bande Dessinée côtoie le sport et se fait l'écho de son histoire et de son évolution depuis plus d'un demi siècle : René Pellos, qui fut athlète de haut niveau, a fait figurer les Pieds Nickelés parmi les premiers héros de papier à pratiquer le sport.

De même, nombreux sont les amateurs de sport automobile à avoir partagé leur passion avec Michel Vaillant, et les adeptes du ballon rond suivi les héros des aventures de Raymond Reding.

Partageant une communauté d'exigence, la bande dessinée et le sport ont un mutuel respect.

La Bande Dessinée saura donc assurément porter haut les valeurs de l'olympisme et promouvoir auprès de tous les français, jeunes et moins jeunes, et de leurs hôtes, une image conviviale et enthousiasmante des Jeux Olympiques " à la française ".

Astérix déjà, en 1992, appelait de ses voeux l'organisation des Jeux Olympiques à Paris.

Gageons que cette année, le succès de Titeuf qui, au-delà de l'aspect éditorial et artistique, est aussi un succès sentimental, soit communicatif et éveille également en chacun " l'amour des Jeux " à Paris !

Pour conclure, je tiens à souligner de nouveau la qualité du partenariat avec le Festival international de bande dessinée et le Centre national de la bande dessinée et de l'image.

Soyez remerciés pour tout ce que nous faisons déjà ensemble et assurés de mon soutien pour nos projets à venir.


(Source http://www.jeunesse-sport.gouv.fr, le 10 février 2005)

Rechercher