Lettre de M. Michel Barnier, ministre des affaires étrangères, adressée à M. Gianfranco Fini, ministre des affaires étrangères de la République italienne, sur la libération de la journaliste italienne Giuliana Sgrena et le décès de Nicola Calipari, officier des services secrets italiens, en Irak, Paris le 7 mars 2005. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Lettre de M. Michel Barnier, ministre des affaires étrangères, adressée à M. Gianfranco Fini, ministre des affaires étrangères de la République italienne, sur la libération de la journaliste italienne Giuliana Sgrena et le décès de Nicola Calipari, officier des services secrets italiens, en Irak, Paris le 7 mars 2005.

Personnalité, fonction : BARNIER Michel.

FRANCE. Ministre des affaires étrangères

ti : Monsieur le Ministre, Cher Gianfranco,


Alors que l'Italie rend hommage à la mémoire de Nicola Calipari, tragiquement disparu lors de la libération de Giuliana Sgrena, je souhaite vous adresser, ainsi qu'à tout le peuple italien, mes sentiments de très grande sympathie.

Je vous remercie de faire part de mes condoléances personnelles à la famille de Nicola Calipari et de bien vouloir transmettre à Mme Giuliana Sgrena mes voeux de prompt rétablissement en m'associant, en dépit des circonstances, à la joie de la voir enfin libérée.

Soyez certain que dans ce moment où se mêlent la satisfaction d'une libération tant attendue et la peine d'une mort injustifiable, tous les Français sont aux côtés des Italiens.

Je vous prie de croire, Monsieur le Ministre, à l'assurance de ma haute considération et de mes sentiments amicaux


(Source http://www.diplomatie.gouv.fr, le 8 mars 2005)

Rechercher