Déclaration de Mme Michèle Alliot-Marie, ministre de la défense, sur les actions menées par le ministère de la Défense en faveur du lien armées-nation, à Paris le 2 juin 2005. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de Mme Michèle Alliot-Marie, ministre de la défense, sur les actions menées par le ministère de la Défense en faveur du lien armées-nation, à Paris le 2 juin 2005.

Personnalité, fonction : ALLIOT MARIE Michèle.

FRANCE. Ministre de la défense

Circonstances : Etats généraux du lien armées-nation organisé par le CIDAN (Civisme défense armées-nation), à Paris le 2 juin 2005

ti : Je tiens avant tout à remercier l'association " Civisme Défense Armées Nation " d'avoir organisé ces premiers Etats généraux du lien armées-Nation.

Chacun a encore en tête le succès, franc et enthousiasmant, des Journées Nation-Défense en 2003 ; j'ai voulu que l'expérience soit pérennisée et la deuxième édition se tiendra en septembre.

A quelques mois de ce rendez-vous, les Etats généraux sont une formidable occasion de réunir tous ceux et toutes celles qui font vivre le lien armées-Nation aujourd'hui, qu'ils appartiennent à la communauté militaire ou à la société civile.

Dix ans après la suspension du service national, tous les acteurs du lien armées-Nation, qu'il s'agisse des structures du ministère de la Défense ou des associations, s'accordent sur un constat : il existe une demande croissante d'information, d'échange.


Depuis mon arrivée à la tête du ministère de la Défense, j'ai eu le souci constant de répondre à cette demande ; elle traduit un besoin fort, exprimé par la Nation comme par les armées, de consolider le lien qui les unit.

Je saisis l'occasion qui m'est offerte pour vous faire part de deux réflexions :

- La première porte sur les actions menées par le ministère de la Défense depuis trois ans pour préserver et renforcer le lien armées-Nation.

- La seconde, sur le chemin qu'il reste à parcourir et les moyens d'améliorer notre action.


1. Depuis trois ans l'ensemble du ministère est mobilisé pour relancer l'action en faveur du lien armées-Nation.

- La nouvelle JAPD

J'ai voulu cette journée plus interactive, plus citoyenne.

L'objectif de la JAPD est bien de faire prendre conscience aux jeunes de leurs responsabilités à l'égard de la société dans laquelle ils vivent.

Les grandes orientations de la nouvelle JAPD que j'ai définies en juillet 2003 donnent la priorité au civisme et au secourisme.

Il s'agit également de les sensibiliser à la nécessité de la défense et à la contribution qu'ils peuvent y apporter.

Le bilan de cette nouvelle JAPD est d'ores et déjà encourageant.

Les nouveaux supports pédagogiques suscitent une participation des jeunes plus active.

Les intervenants bénéficient d'une formation spécifique et se voient conférer un véritable rôle d'animateur.

Le module secourisme, débuté en février 2004, couvrait l'ensemble du territoire dès le mois de juillet ; les jeunes le perçoivent de façon satisfaisante à plus de 90 %.

- Le réseau des correspondants défense et des réservistes locaux à la jeunesse et la citoyenneté

Les correspondants défense sont les maillons indispensables du lien armées-Nation.

J'ai relancé à mon arrivée leur réseau ; ils sont aujourd'hui plus de 28 000 sur tout le territoire.

Deux événements majeurs permettront cette année de mieux structurer et de dynamiser ce réseau :

- leur rassemblement en convention nationale à Paris à l'occasion des prochaines rencontres Nation-Défense ;

- la signature d'une convention de partenariat entre le ministère de la Défense et l'Association des Maires de France.

Les réservistes locaux à la jeunesse et à la citoyenneté sont un atout important pour présenter toutes les possibilités offertes par la défense pour l'intégration des jeunes et pour organiser des actions autour de la citoyenneté.

Depuis leur création en 2003, ils ont mené de multiples opérations en direction des jeunes, sous la forme de forums de métiers, d'actions d'insertion, de travaux pédagogiques autour du devoir de mémoire ou de la citoyenneté.

Les RLJC ont tenu leur 2ème rencontre nationale en mars et se mobilisent pour renforcer la participation des jeunes de quartiers difficiles aux prochaines rencontres Nation-Défense de septembre prochain.

La Commission Armées Jeunesse, à laquelle j'ai donné une nouvelle impulsion, les relations étroites que nous entretenons avec l'éducation nationale, notamment grâce à l'action de la DMPA, ont également un rôle important à jouer.

Elles participent à la formation des jeunes à la citoyenneté et à la culture de défense.

Les interventions de la matinée ont mis en évidence les initiatives en faveur du lien armées-Nation. Elles sont très nombreuses, les acteurs le sont tout autant.

Des rassemblements comme ces Etats généraux sont des occasions d'échange de réflexions et d'expériences.

Ils doivent aussi vous inciter à évaluer ensemble les moyens de travailler plus efficacement au service du lien armées-Nation.


2. Perspectives

Au sein même de la Défense, les actions en faveur du lien armées-Nation engagent la Direction du Service National, la Direction de la Mémoire, du Patrimoine et des Archives, la DICOD, la Commission Armées Jeunesse, le Conseil supérieur de la Réserve militaire, les armées.

Ils sont eux-mêmes en liaison avec de nombreux partenaires.

Le risque, c'est l'éparpillement des actions et la dilution des résultats.

Il me semble donc indispensable de réunir ces différents acteurs.

Je souhaite à cet effet que soit mis en place un comité de liaison au sein du ministère de la Défense.

Cette structure se doit d'être légère.

Elle serait placée sous ma présidence et se verrait confier un rôle d'impulsion et de coordination.

Les initiatives y gagneront en lisibilité et nous répondrons mieux aux attentes.


En guise de conclusion, j'exprimerais mes remerciements et mes encouragements " en double " :

- à tous les acteurs du ministère de la Défense réunis ici.

Vous pouvez être fiers du bilan de ces dernières années.

Je vous incite à poursuivre sur cette voie.

Il y a encore beaucoup à faire et nous avons des rendez-vous importants à ne pas manquer.

- à tous les autres acteurs, les associations, l'éducation nationale, les entreprises, les élus, le monde sportif.

Vous êtes des partenaires indispensables de la Défense et nous devons unir nos forces.

La consolidation du lien armées-Nation se doit d'être une grande ambition nationale.

Ensemble, vous représentez un réseau important, une force.

Chacun à un niveau différent, vous êtes des acteurs de la défense nationale.

J'attache une grande importance à ce que votre action soit soutenue, reconnue, renforcée.


Il en va de l'intérêt de notre Défense.

Il en va de l'intérêt de la Nation.

(Source http://www.defense.gouv.fr, le 6 juin 2005)

Rechercher