Message de M. Christian Poncelet, président du Sénat, sur la qualité du patrimoine alimentaire et culturel du Lot-et-Garonne, Paris le 15 novembre 2005. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Message de M. Christian Poncelet, président du Sénat, sur la qualité du patrimoine alimentaire et culturel du Lot-et-Garonne, Paris le 15 novembre 2005.

Personnalité, fonction : PONCELET Christian.

FRANCE. Sénat, président;FRANCE. UMP, sénateur

ti : Cher Jean François-Poncet,
Cher Daniel Soulage,
Cher Michel Diefenbacher,
Mes chers amis,


Retenu par des obligations auxquelles je n'ai pu me soustraire, j'ai demandé à mon cher collègue et ami, Jean François-Poncet, de vous souhaiter une très cordiale bienvenue, ce soir, dans les salons de Boffrand, pour ce désormais traditionnel rendez-vous de présentation des produits du Lot-et-Garonne.

Il est des moments rares, comme celui-ci, faits de simplicité et de pur bonheur, qui rassemblent des amis autour d'une belle et bonne gastronomie. Ces instants, arrachés aux préoccupations quotidiennes, permettent à tous de faire une trêve dans les emplois du temps surchargés, dans une ambiance d'amicale fraternité et de convivialité gourmande.

Initiée par vos soins, voilà sept ans, la célébration des produits de votre terroir a été largement imitée au Sénat, Maison des Territoires et des Terroirs, par d'autres interprofessions désireuses de mettre en valeur certains produits d'appellation ou certaines régions de production. Il s'agit de célébrer un patrimoine alimentaire et culturel unique dans une économie agroalimentaire de plus en plus mondialisée et standardisée

Les sénateurs - vous le savez - portent un intérêt constant aux structures et aux organismes dont la mission est de promouvoir l'excellence de nos produits alimentaires dans le monde. Ils ont ainsi amendé de nombreuses dispositions relatives aux dénominations de qualité, incluses dans la loi sur le développement des territoires ruraux, promulguée le 23 février 2005.

Plus récemment encore, en adoptant le projet de loi d'orientation agricole, la Haute Assemblée a tenu à clarifier le dispositif de valorisation des produits agricoles et alimentaires en les structurant autour de trois catégories. Elle a, dans ce même texte législatif, reconnu le foie gras au titre de patrimoine culturel et gastronomique protégé, ce qui ne peut vous laisser totalement indifférents !

Je ne saurais omettre d'évoquer, cher Daniel Soulage, que dans ce même lieu, fut lancée, le 1er juin dernier, avec le succès qu'on lui connaît, la " Charte fruits, légumes et société ".

C'est donc, très légitimement et avec constance que vous nous conviez aujourd'hui encore, mes chers amis, à un voyage dans le pays d'Oc, à la découverte de ses douceurs, entre authenticité et générosité. Soyez en remerciés.

Vous avez su, comme chaque année, organiser avec talent cette manifestation festive autour d'une gastronomie qui ne se prend pas au sérieux, d'une dégustation de vins excellents, dont je me plais à penser que consommés avec modération, ils sont un brevet de longue vie.

Je ne souhaite pas retenir davantage votre attention, au risque de faire languir ces foies gras, ces pruneaux, ce Buzet, ou ce Côtes de Duras.

Merci, mes chers amis pour cette magnifique présentation et cette excellente initiative. Que la fête commence !

(Source http://www.senat.fr, le 17 novembre 2005)

Rechercher