Déclaration de Mme Michèle Alliot-Marie, ministre de la défense, en hommage aux "morts pour la France" pendant la guerre d'Algérie et dans les combats du Maroc et de Tunisie, | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de Mme Michèle Alliot-Marie, ministre de la défense, en hommage aux "morts pour la France" pendant la guerre d'Algérie et dans les combats du Maroc et de Tunisie,

Personnalité, fonction : ALLIOT-MARIE Michèle.

FRANCE. Ministre de la défense

Circonstances : Cérémonie annuelle de souvenir au Mémorial national de la guerre d'Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie, Paris le 5 décembre 2005

ti : 1952-1962, l'Afrique du nord.

Voici un demi-siècle, sur des terres à la beauté exceptionnelle, s'est noué un drame dont le

temps n'efface pas le souvenir.

Aujourd'hui, comme chaque année, nous nous souvenons. Nous nous souvenons de ces temps de

deuils et de souffrance, où le fracas des armes est venu briser la vie, bouleverser le

destin, marquer la jeunesse, de milliers d'hommes et de femmes.

Devant ce Mémorial national aux combattants « morts pour la France » pendant la Guerre

d'Algérie et les combats du Maroc et de la Tunisie, je salue avec respect la mémoire de ceux

qui sont tombés au champ d'honneur.

La République n'oublie ni leur sacrifice, ni la douleur de leurs proches.

La France n'oublie pas leur loyauté, leur courage, leur valeur.

A leurs frères d'armes, à vous qui êtes rassemblés aujourd'hui, à Paris et sur l'ensemble du

territoire, à vous, militaires de carrière, à vous appelés du contingent et rappelés, à vous

membres des forces de l'ordre, à vous Harkis et membres des formations supplétives, à vous

tous, je dis solennellement : vous avez bien mérité de la Patrie.

En cet instant, nos pensées émues se portent également vers les victimes civiles et vers les

disparus.

Désormais, selon la volonté exprimée dans la loi du 23 février 2005, ils sont pleinement

associés à cette Journée nationale.

Oui, il est juste de réunir dans un même hommage, toutes celles et tous ceux, de toutes

origines, qui ont été si durement éprouvés dans leur corps et dans leur âme.

A celles et ceux qui souffrent, à tous ceux qui ont servi dignement et fidèlement la France,

j'exprime la considération et la reconnaissance de la Nation.

Honneur aux combattants de la Guerre d'Algérie, honneur aux combattants du Maroc, à ceux de

la Tunisie !

Honneur aux « morts pour la France » en Afrique du Nord !

(Source http://www.defense.gouv.fr, le 7 décembre 2005)

Rechercher