Conseil des ministres du 25 août 2005. La mise en oeuvre du programme de réussite éducative du plan de cohésion sociale. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 25 août 2005. La mise en oeuvre du programme de réussite éducative du plan de cohésion sociale.

Personnalité, fonction : VAUTRIN Catherine.

FRANCE. Ministre délégué à la cohésion sociale et à la parité

ti : La ministre déléguée à la cohésion sociale et à la parité a présenté une communication relative à la mise en oeuvre du programme de réussite éducative du plan de cohésion sociale.

Le programme de réussite éducative s'appliquera dès la rentrée scolaire 2005. Elément clé du plan de cohésion sociale, il vise à rendre effective l'égalité des chances pour les enfants et les adolescents des quartiers défavorisés. Prolongeant le rôle primordial de l'école, un accompagnement est en effet souvent indispensable sur le plan social, culturel, voire sanitaire, afin d'aider la famille dans son rôle éducatif.

Les équipes locales de réussite éducative apportent un soutien individualisé et personnalisé aux enfants et adolescents en situation de fragilité. Dès la rentrée 2005, 185 communes sont engagées dans la mise en oeuvre de ce dispositif doté de 31 millions d'euros. Plus de 200 équipes pluridisciplinaires de soutien prendront en charge près de 60 000 enfants et adolescents.

Les internats de réussite éducative permettront à des jeunes connaissant des difficultés familiales et d'environnement de développer, dans le cadre d'établissements nouveaux ou existants, des projets éducatifs, sportifs et culturels en dehors du temps scolaire. Cinq projets d'internats de réussite éducative fonctionneront à la rentrée scolaire 2005 dans cinq régions différentes.

Le partenariat avec les grandes écoles et les universités favorisera l'accès à l'enseignement supérieur des lycéens issus de quartiers en difficulté. Deux grandes écoles se sont engagées dans le programme en faveur des lycéens de zones d'éducation prioritaire : l'école polytechnique et l'ESSEC. 350 000 euros sont affectés à ce programme.

D'ici 2009, la loi de programmation pour la cohésion sociale prévoit de mobiliser 1 469 millions d'euros à la réussite éducative.

Avec la mise en oeuvre d'une intervention volontariste en faveur de l'accès à l'emploi dans les quartiers en difficulté, le programme de réussite éducative, qui sera évalué régulièrement, constitue un axe majeur de la politique que le Gouvernement souhaite développer pour promouvoir l'égalité des chances dans ces territoires.

Rechercher