Conseil des ministres du 21 septembre 2005. La rentrée scolaire 2005 dans l'enseignement agricole. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 21 septembre 2005. La rentrée scolaire 2005 dans l'enseignement agricole.

Personnalité, fonction : BUSSEREAU Dominique.

FRANCE. Ministre de l'agriculture et de la pêche

ti : Le ministre de l'agriculture et de la pêche a présenté une communication relative à la rentrée scolaire 2005 dans l'enseignement agricole.

L'enseignement agricole a accueilli un peu plus de 175 000 élèves dans ses établissements secondaires et 13 000 étudiants dans ses grandes écoles. Au sein du système éducatif, il propose une pédagogie originale dans des établissements à taille humaine, le plus souvent dotés d'un internat. Il dispense des formations, allant de la classe de 4ème au diplôme d'ingénieur et au doctorat, qui préparent aux métiers du monde agricole, de l'environnement et de la sécurité sanitaire.

Les objectifs de l'année 2005-2006 - réussite scolaire et insertion professionnelle - s'inscrivent dans le cadre des priorités gouvernementales. Grâce à un accompagnement personnalisé et à une pédagogie originale, l'enseignement agricole obtient des taux élevés de réussite aux examens (80%) et d'insertion professionnelle (85%). Le monde du travail est étroitement associé à cet enseignement, par exemple au sein des conseils d'administration des établissements, des jurys d'examen et des commissions d'élaboration des programmes d'enseignement.

L'enseignement agricole s'engage en faveur de l'emploi :

- en communiquant sur les filières de formation à fort potentiel d'embauche, en particulier l'industrie agroalimentaire ;
- en accueillant 40% d'apprentis supplémentaires. Actuellement, 29 000 sont en formation dans ses centres ;
- en mettant en place des pépinières d'entreprises dans ses établissements ;
- et en renforçant l'accompagnement éducatif grâce à l'arrivée de 3 000 adultes chargés de l'encadrement des élèves, de l'intégration des élèves handicapés et du développement de l'usage des nouvelles technologies.
L'enseignement agricole intensifie son adaptation aux demandes sociales. De nouvelles formations en deux ans après le baccalauréat sont dispensées dans le domaine de la gestion de l'eau et des formations initiales courtes préparent des personnes qualifiées pour la gestion des nouveaux services en milieu rural. L'enseignement de la sécurité sanitaire est consolidé dans l'ensemble du dispositif national de formation.

Une réflexion sur le thème " éducation et monde rural " a été engagée par le ministre de l'agriculture et de la pêche, en liaison avec le ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche.
[UD 10]

Rechercher