Conseil des ministres du 19 octobre 2005. La semaine de la sécurité routière et les états généraux de la sécurité routière. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 19 octobre 2005. La semaine de la sécurité routière et les états généraux de la sécurité routière.

Personnalité, fonction : PERBEN Dominique.

FRANCE. Ministre des transports, de l'équipement, du tourisme et de la mer

ti : Le ministre des transports, de l'équipement, du tourisme et de la mer a présenté une communication sur la semaine de la sécurité routière et les états généraux de la sécurité routière.

La semaine de la sécurité routière est axée sur les accidents dits " de proximité " dont le nombre ne baisse pas. Or, c'est sur les trajets empruntés tous les jours que le risque routier est le plus fort : 75 % des victimes de la route sont des victimes locales, piétons ou occupants d'un véhicule immatriculé dans le département.

Le thème retenu comme fil directeur de cette semaine de la sécurité routière (" les trajets de tous les jours sont dangereux tous les jours ") fédère les nombreuses manifestations suscitées par les services de l'État, les collectivités territoriales, les associations et les entreprises, en direction du grand public, notamment des jeunes. Des " forums des initiatives locales " dans chaque département et des contrôles préventifs des cyclomoteurs dans les collèges sont organisés. Au total, ce sont plus de 2 000 initiatives qui sont conduites sur l'ensemble du territoire.

Par ailleurs, les états généraux de la sécurité routière se tiendront le 20 octobre 2005 à Paris en présence du Premier ministre et de plusieurs membres du Gouvernement. L'objectif est de dresser un bilan de l'action conduite depuis trois ans et d'identifier de nouvelles pistes de progrès pour les années à venir. Les travaux nourriront utilement les réflexions menées lors des prochains comités interministériels de la sécurité routière.

Le ministre a rappelé que la baisse du nombre des accidents et des victimes, amorcée il y a trois ans, s'est poursuivie au cours des neuf premiers mois de l'année 2005. Ce bilan positif est dû aux efforts accomplis par tous les usagers qui ont renforcé leur vigilance sur la route, et à l'engagement des forces de l'ordre sur le terrain. S'agissant du contrôle automatique de vitesse, le déploiement des radars sera poursuivi en 2006 avec le lancement de l'installation de 500 nouveaux équipements.

Il a également rappelé que le projet de loi relatif à la sécurité et au développement des transports prévoit un alourdissement des sanctions relatives au débridage des deux roues motorisés et l'immobilisation et la mise en fourrière des véhicules à la suite d'un grand excès de vitesse. Ce projet de loi prévoit également l'extension progressive du système des radios d'information d'autoroute à tous les grands axes routiers, contribuant ainsi à améliorer l'information et le confort des usagers de la route. [UD 8]

Rechercher